lundi 18 juin 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Conseil d'arrondissement / Borough Council » Soutien à la mairesse de CDN-NDG
Soutien à la mairesse de CDN-NDG

Soutien à la mairesse de CDN-NDG

Par Samir Ben

Un groupe de citoyens s’est levé en silence pendant la séance du conseil d’arrondissement de ce mercredi pour apporter son soutien à la mairesse Sue Montgomery qui «subit une situation de harcèlement».
L’action initiée sur Facebook par Valérie Bell, une résidente de NDG, s’est déroulée pendant que cette dernière intervenait à la période des questions du public.

Elle a rappelé que cet homme, qui était absent du conseil d’hier, «se présente à nos conseils d’arrondissement, armé de sa caméra, avec l’intention de perturber Sue Montgomery».
La mairesse a déposé contre Robin Edgar une plainte pour harcèlement criminel en décembre dernier. En attendant son procès, il n’avait pas le droit de se rapprocher d’elle ou de se trouver sur son lieu de travail.

Le 19 janvier dernier il avait plaidé non-coupable. Un juge a allégé ses conditions. «Il fait face à une accusation de harcèlement criminel. Ses conditions ont été récemment révisées mais personne ne m’a avisée», affirmait-elle le lendemain du conseil de mars denier où il s’était présenté et avait posé une question mais ne l’a pas directement adressé à la mairesse.

Pour Valérie Bell, les effets du harcèlement continu de l’individu «ne se limitent pas à la mairesse mais comportent a un impact direct sur les femmes en politique ou les femmes qui pourraient s’intéresser à la politique. Un sentiment d’insécurité, d’inquiétude et d’inconfort s’est installé chez les citoyens, et particulièrement les femmes qui assistent aux conseils d’arrondissement.»

Dans son intervention, elle a réclamé une présence policière prête à intervenir pendant les séances du conseil. Elle demande aussi que le conseil d’arrondissement exclut tout «citoyen qui profiterait d’occasions telles que les conseils de ville, consultations publiques ou autres sorties politiques pour avoir des comportements abusifs envers des représentants de la ville.»

Le résidente de Notre-Dame-de-Grâce presse les élus de l’arrondissement à agir «solidairement, peu importe leur parti, afin d’enrayer la situation.» Elle préconise l’adoption d’une politique et d’un code d’éthique contre la harcèlement.
«Je viens presque tout le temps au Conseil d’arrondissement. Et j’ai vu un citoyen qui arrive très fréquemment avec une intention assez dérangeante envers la mairesse. Ca m’a causé un grand inconfort étant dans la salle. J’ai toujours eu le sentiment que s’il pète une coche qu’est ce qui pourrait arriver. Pensez à Valery Fabrikant ou à Richard Bain.
Je sais que dans les cas de harcèlement on dit toujours aux femmes, ce n’est pas grave, ne t’occupe pas de ça. Or c’est réellement grave », affirme aux Actualités Valérie Bell qui voudrait voir tous les arrondissements adopter une politique et un code contre le harcèlement.

Visiblement émue par cet élan de solidarité, Sue Montgomery a annoncé que le procès débutera le 10 septembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top