dimanche 18 novembre 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Société / Community » Juin, mois du patrimoine Philippin

Juin, mois du patrimoine Philippin

Depuis les années soixante, l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce compte sur son territoire, la moitié des 35 000 philippins résidant au Québec. L’arrondissement est également l’épicentre de la communauté avec de nombreux commerces, des organisations d’aide, sportives, culturelles, récréatives ainsi que des clubs sociaux.

L’administration municipale apporte chaque année son soutien à des événements tels la Journée de l’indépendance des Philippines ou l’anniversaire de naissance du Dr. José Rizal, le héros national du pays.

Ces jours-ci (le 12 février prochain), sur une proposition de Marvin Rotrand, le conseil d’arrondissement déclarera formellement le mois de Juin comme Mois du patrimoine philippin pour l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce pour les années à venir. Le conseil d’arrondissement prendra note que le 12 juin 2018 marquera les 120 ans de l’indépendance de la République des Philippines.

Bref rappel de la période coloniale

Fernand de Magellan, explorateur portugais voyageant pour le compte de l’Espagne, est le premier Européen aux Philippines, le 16 mars 1521. Les îles ont été nommées ainsi en l’honneur du futur Philippe II d’Espagne, peu après leur découverte. L’archipel est entré dans l’Empire colonial espagnol à partir de 1565 avec la conquête officielle par Miguel López de Legazpi qui fonde Manille en 1571.

À la fin du XIXe siècle s’est développé un mouvement de libération, dont l’un des personnages clés fut le poète et écrivain José Rizal. Chirurgien ophtalmologue formé en Espagne, France et Allemagne, il nourrit son projet révolutionnaire d’une conception inspirée par ses lectures de Don Quichotte. Surnommé le Don Quichotte des Philippines, il fut exécuté par les autorités espagnoles en 1896 et devint aussitôt un martyr national, ce qui renforça la résistance au régime colonial.

Les États-Unis encouragent le mouvement d’indépendance et se décident à intervenir militairement aux Philippines (notamment à Xuelta) à l’appel d’Aguinaldo.
Le 10 décembre 1898, le traité de Paris met fin au conflit. L’Espagne cependant n’accorde pas l’indépendance aux Philippines mais les vend aux États-Unis. La colonisation dès lors se poursuit sous le joug d’un nouveau maître. Dès le 4 février 1899, une nouvelle guerre oppose les indépendantistes philippins aux États-Unis. Plus d’un million et demi de Philippins perdent la vie dans cette guerre où les Américains commettent de nombreux massacres. Plus de 15 % des Philippins vont mourir lors de ce conflit, et l’élite hispanisée, ou se retrouvaient les leaders indépendantistes va être décimée. Commence alors une période intensive de déshispanisation au profit d’une anglicisation de la culture.

Les Philippines obtiennent une indépendance presque totale le 24 mars 1934 par le Tydings-McDuffy Act. Le premier président est élu en 1935. Le système gouvernemental des Philippines est inspiré du système américain.

En 1942, lors de la Seconde Guerre mondiale, le pays passe sous occupation japonaise, les mouvements de résistance sont très actifs et la répression japonaise féroce. Les forces d’occupation commettent de nombreuses atrocités dont la marche de la mort de Bataan et le massacre de Manille en février 1945, où plus de 100 000 civils trouvent la mort. Le général Douglas MacArthur, qui ne réussit pas à repousser l’invasion japonaise et doit fuir en Australie en abandonnant ses hommes, prend sa revanche en 1944-1945 et libère l’archipel le 4 juillet 1946.

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top