jeudi 22 février 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Conseil d'arrondissement / Borough Council » Glenmount: La cité grise
Glenmount: La cité grise

Glenmount: La cité grise

Glenmount est un petit quartier résidentiel situé dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Il est bordée par la ville de Mont-Royal au nord, à l’est et à l’ouest et par le boulevard Jean-Talon et les voies ferrées du Canadien Pacifique au sud. Il y a environ 600 résidences dans ce quartier de 75 acres.

À l’origine, il faisait partie de la ville de Mont-Royal lorsqu’elle a été fondée en 1912. La région aujourd’hui connue sous le nom de Glenmount, fut intégrée à la ville de Montréal en 1946.
En 1985, le gouvernement du Québec a rejeté l’initiative des propriétaires de Glenmount de se joindre à VMR, soutenant que Montréal ne serait pas adéquatement indemnisée.
De 2002 à 2005, Glenmount a brièvement fait partie de l’ancien arrondissement de Mont-Royal, jusqu’à ce que la cité-jardin défusionne. Glenmount a de nouveau rejoint Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Encore une fois, ses résidents ont alors tenté d’obtenir leur annexion à VMR mais leur demande fut refusée par Gérald Tremblay, alors maire de Montréal.

Pourquoi ce refus ? Car ces propriétaires paient leurs taxes foncières à Montréal et non à Mont-Royal. La métropole perdrait une importante source de revenus.

98% des citoyens du quartier préféreraient faire partie de la ville de Mont-Royal plutôt que de la ville de Montréal. Physiquement isolés du reste de leur arrondissement en raison de la frontière créée par le boulevard Jean-Talon et les voies ferrées du CP, ils affirment que leur inclusion dans la ville de Montréal était une erreur et qu’ils participent davantage à la vie communautaire avec leurs voisins montérois. En effet, les résidents de Glenmount fréquentent la bibliothèque, le centre de loisirs, les arénas et les écoles de Ville Mont-Royal depuis des lustres en vertu d’accords entre administrations. D’une part, entre VMR et l’arrondissement CDN-NDG en ce qui concerne les sports et loisirs et d’autre part entre la commission scolaire Marguerite Bourgeoys (CSMB) et la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

Dans le jargon administratif, ils sont une zone grise. Selon la CSMB, 160 enfants de Glenmount fréquentent les écoles primaires de VMR et 51 enfants l’école secondaire.

Mais voilà. La population de la cité-jardin rajeunit. Elle attire de plus en plus de jeunes familles et le besoin de places écoles augmente. Pour répondre à cette demande, la CSMB revoit ses critères d’admission des enfants de ces zones. À compter de la rentrée 2018-2019, leur acceptation ne serait plus garantie (sauf des enfants dont un frère ou sœur est déjà inscrit) et ils seraient les premiers ciblés en cas de transfert administratif. La CSBM explique sa décision en raison de ses obligations légales de servir d’abord les parents demeurant sur le territoire de la commission.

Les parents de Glenmount sont d’un autre avis. Pour Pierre Éloi Talbot, les résidents de Glenmount ont toujours fait partie intégrante de la communauté et des activités de Mont-Royal. Ils considèrent également qu’en se rendant à pied à l’école, les enfants acquièrent une saine habitude de vie, conforme à la recommandation de la Fédération des commissions scolaires, plutôt que de s’y rendre en voiture ou en autobus scolaire. Enfin ils font valoir que l’école Saint-Clément Ouest vient de procéder à un agrandissement voilà un an afin de pouvoir accueillir davantage d’élèves. Selon Pierre Éloi Talbot, cinq cents de ces parents ont signé une pétition demandant à la CSMB de sursoir à sa décision pendant un an. La pétition a été soutenue par le conseil d’arrondissement de CDN-NDG.

Les commissaires scolaires de la CSMB ont cependant adopté leur nouveau règlement qui sera en vigueur dès la prochaine rentrée scolaire. Le conseil des commissaires a cependant recommandé aux parents de soumettre au ministre de l’éducation un projet d’annexion à la CSMB. La CSMB serait prête à les soutenir dans cette démarche.
Dans une entrevue aux Les Actualités, Pierre Éloi Talbot précise qu’il s’agit seulement d’une annexion administrative au territoire de la CSMB et non d’une annexion politique à la municipalité de Mont-Royal.

Photo du haut : une rue de Glenmount

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top