mardi 23 janvier 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Conseil d'arrondissement / Borough Council » Des femmes exclues d’un chantier dans Côte-des-Neiges ?

Des femmes exclues d’un chantier dans Côte-des-Neiges ?

Par Samir Ben

Une mosquée sur l’avenue de Courtrai, à Côte-des-Neiges, aurait demandé à un entrepreneur d’exclure des travailleuses de la construction, des signaleuses, de son chantier se trouvant à côté de celle-ci, selon des informations du réseau TVA Nouvelles.
Il n’a pas fallu plus pour qu’un tollé se lève et que le gouvernement demande une enquête à la Commission de la construction du Québec, bien que les responsables du lieu de culte aient nié toute demande dans ce sens, selon un communiqué rendu public hier.

Cette polémique s’est invitée au dernier conseil d’arrondissement de l’année qui s’est tenu mercredi soir dans l’édifice Cummings sur le Chemin de la Côte-Sainte-Catherine .

Lionel Perez, conseiller du district de Darlington où se situe la mosquée, trouve «très malheureuse la situation qu’on a vue les dernières vingt-quatre heures sur l’avenue Courtrai.» « La mosquée est dans notre arrondissement et dans mon district », a-t-il ajouté pendant la période des commentaires des élus.
Après la diffusion du reportage de TVA Nouvelles, il a Immédiatement contacté les représentants des mosquées qu’il connait bien, selon ses affirmations.
«Ils m’ont expliqué la situation. J’ai contacté la Commission des services électriques de Montréal qui gère le chantier pour savoir ce qui s’est passé exactement. J’ai aussi contacté le commandant De Montigny [chef du poste 26 du SPVM, NDLR] et Mr Plante, directeur d’arrondissement», a-t-il ajouté.
«Heureusement, des mises au point ont été annoncées, rassure l’élu, Le gouvernement a mandaté la commission de la construction pour enquête. Je crois que c’est une bonne chose. Ca permettra de à une tierce partie indépendantes de confirmer les différent faits».
Pour Lionel Perez : «Une chose est sûre. Ce genre d’allégations, si elles s’avèrent vraies sont absolument inacceptables».
«Je ne veux pas être juge et partie car il y a différents points de vue. Mais d’après les informations que j’ai obtenues des représentants de la mosquée et de la Commission des services électriques de Montréal, il n’y a pas de demande formelle qui ait été faite», se félicite l’élu.
Pour lui, «c’est un exemple de comment on doit être collectivement très prudents quand il s’agit de sujets très sensibles ici à Montréal, au Québec et ailleurs».

En aparté la mairesse de l’arrondissement, Sue Montgomery, qualifie le reportage de TVA Nouvelles de «malhonnête».
«C’est irresponsable comme journalisme. La journaliste n’a pas fait son devoir. Elle n’a même pas vu le contrat. Mais elle a mis dans son reportage que c’est écrit noir sur blanc. Nous avons une responsabilité comme journaliste de faire les choses correctement et avec précision», nous a expliqué l’ancienne journaliste de The Gazette. «Sinon on peut alimenter la haine», a-t-elle ajouté.

Le groupe d’extrême droite La Meutea appelé à une manifestation, finalement annulée, ce vendredi devant le lieu de culte. La mairesse compte être présente dans la mosquée. «Je vais aller à la prière de ce vendredi. J’ai déjà rencontré les gens de l’endroit pendant la campagne électorale. Je ne portais même pas de foulard » nous a affirmé Sue Montgomery qui estime que tout ceci «est diffamatoire. Au minimum, TVA doit s’excuser publiquement».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top