mardi 17 juillet 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Culture » Suites perméables
Suites perméables

Suites perméables

Cette chorégraphie d’Emmanuel Jouthe se veut une source de questionnement sur l’intimité, au bord des rapports physiques. Dans chaque culture, la distance physique est établie inconsciemment entre deux personnes. L’interaction est délimitée par une couche invisible, un espace personnel qui nous permet d’entrer en contact avec le monde, de le respirer, de le transpirer et, surtout, de le sentir.

Dans un paysage atypique, cette pièce chorégraphique désire profondément faire sortir les spectateurs de leur zone de confort, bousculer leurs perspectives et les amener à la rencontre inattendue de l’autre, dans une dimension cachée.
Le rapprochement entre le danseur et le spectateur est imposé par l’agencement spatial de cette pièce chorégraphique. L’aire de jeu va au-delà des dispositions conventionnelles : au départ, une rangée de spectateurs. Droit devant eux, un mur. Entre les deux, une scène étroite ponctuée d’une suite de moments chorégraphiques. Le corps en mouvement ne peut être observé à distance dans cet espace linéaire. Il peut être perçu en périphérie ou bien à travers l’épiderme. Souvent, à fleur de peau. Suites perméables se propose comme on lance un regard, comme on tend la main, comme on murmure à l’oreille.
Tellement malléables, les corps des interprètes vibrent et se protègent du monde extérieur; ils ont une présence à la fois douce et dérangeante.

Une production de Danse Carpe Diem avec pour interprètes Élise Bergeron, Jessica Serly, Marilyne St-Sauveur, Frédéric Gagnon, Philippe Poirier et James Philipps.

Jeudi 2 novembre 19 h et 20 h 30 au Centre culturel de NDG

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top