lundi 28 mai 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Culture » L’Ange et le Destin
L’Ange et le Destin

L’Ange et le Destin

Dans ce premier concert de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM), sous la direction de Jean-François Rivest, ce sont deux concertos et une symphonie-icône qui inaugurent la saison.

En début de programme, le Concerto pour piano no 4 de Rachmaninov, peu joué en comparaison avec les célébrissimes 2e et 3e concertos mais d’une maturité et profondeur qui sollicite une attention des musiciens à tous les instants. Guillaume Levy, 2e prix du Concours de concerto 2017 de l’OUM sera au piano.

Le Concerto à la mémoire d’un ange est un miracle d’écriture musicale. Dodécaphonique, mais kaléidoscopique, il laisse place à la tonalité et donne une impression harmonique générale rappelant Bach, validée par le choral du dernier mouvement. D’une grande difficulté d’exécution, ce concerto pour violon en quatre mouvements recèle un puissant élément narratif, dont une citation directe d’un ländler traditionnel. Dévasté par le décès d’une jeune amie, Berg abandonne l’écriture de son opéra Lulu pour y exprimer toute sa rage, son paradoxal émerveillement, en somme toute sa douleur devenue désormais le creuset d’un grand chef-d’œuvre. La soliste invitée est Mary-Elizabeth Brown, 3e prix du Concours de concerto 2016 de l’OUM

Sans doute la plus célèbre de toute la musique classique occidentale, la Symphonie no 5 de Beethoven est associée au fatum, ou destin. Selon Jean-François Rivest, elle exige un contrôle rythmique et une maîtrise des couleurs orchestrales et du phrasé qui ne manquent jamais de faire évoluer un orchestre.

Samedi 14 octobre à 19 h 30 – Salle Claude-Champagne
12 $ / gratuit aux étudiants

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top