vendredi 24 novembre 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Société / Community » Place du 375e : le leg pour l’avenir.
Place du 375e : le leg pour l’avenir.

Place du 375e : le leg pour l’avenir.

Les maires Coderre et Copeman ont inauguré récemment les Places du 375e situées l’une au Parc de Kent, l’autre au Parc NDG. Il s’agit d’espaces publics au design similaire où, chaque année, pendant 25 ans, sera planté un arbre autour de ces deux places. Une plaque au sol sur laquelle sera gravée l’année en cours rappelera la notion du temps qui passe.

Mais pour comprendre et apprécier ces lieux, oubliez le texte insipide inscrit sur le poteau à l’entrée des parcs. Voici plutôt les explications plus éclairantes du gestionnaire de ce projet à l’arrondissement, Amar Bensaci :

Tout d’abord explique-t-il, nous avons voulu pour Côte-des-Neiges, ce qui lui manque : un lieu public d’expression. La Place est structurée autour d’un escalier. Au dessus, un espace pavé qui tient lieu de scène. Au pied de l’escalier, un autre espace pavé qui tient lieu d’agora. Ainsi le service des loisirs de l’arrondissement pour organiser des événements oratoires, scèniques ou musicaux. On pourra alors installer des chaises dans l’un ou l’autre des espaces.

Plutôt que de couler une dalle de béton, on a choisi d’utiliser des pavés de béton plus durable mais légèrement plus couteux. La Place est pavé de plusieurs dalles aux couleurs et textures légèrement différentes des unes des autres pour rappeler la mosaique ethno-culturelle des résidents du secteur.

Du haut de l’escalier, la vue porte sur le parc avec à son extrémité ouest, un chemin fondateur de Montréal, le chemin de la Côte-des-Neiges (la même idée prévaut à NDG avec la présence de la rue Sherbrooke). La Place est suffisamment éloignée de l’artère Côte-des-Neiges pour être à l’abri du bruit et de la circulation automobile.

Le cout pour la construction des deux places s’élève a 840 000$ plus des taxes (TPS et TVQ) soit environ un million.

«Si nous avons choisi de décliner notre concept de legs sur deux sites distincts, c’est pour marquer l’empreinte des deux noyaux villageois qui se sont développés de façon singulière, mais qui ont su grandir et vivre en une seule communauté», a déclaré le maire de l’arrondissement, Russell Copeman, lors de l’inauguration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top