vendredi 22 septembre 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Faits divers / Other news » Hippodrome: Le transfert à la Ville est chose faite. Prise 2
Hippodrome: Le transfert à la Ville est chose faite. Prise 2

Hippodrome: Le transfert à la Ville est chose faite. Prise 2

En 2012, Raymond Bachand, alors ministre des finances, Gérald Tremblay maire de Montréal et Michael Applebaum, alors président du comité exécutif de Montréal et maire de l’arrondissement CDN-NDG, avaient annoncé un accord par lequel le gouvernement du Québec cédait gratuitement le site de l’ancien hippodrome pour orienter la construction d’un nouveau quartier de 6000 à 8000 unités d’habitation. En échange, la Ville s’engageait à démolir les bâtiments, à vendre des lots de terrains à des promoteurs et à remettre 50% des profits réalisés sur les ventes au Gouvernement du Québec. Cela devait s’effectuer dans les cinq années suivantes c’est-à-dire jusqu’en 2017. Gérald Tremblay affirmait sa détermination pour des consultations auprès de l’office de consultation publique de Montréal (OCPM).

Hier, 6 mai 2017, Carlos Leitao, ministre des finances, Denis Coderre, maire de Montréal et Russell Copeman, maire de l’arrondissement CDN-NDG annonçaientt une entente par laquelle le gouvernement du Québec céde gratuitement le site de l’ancien hippodrome pour orienter la construction d’un nouveau quartier de 5000 unités d’habitation dont 30 % en logements sociaux ou comunautaires. En échange, la Ville s’engage à démolir les bâtiments,d’ici deux ans et à vendre des lots de terrains à des promoteurs et à remettre 50% des profits réalisés sur les ventes au Gouvernement du Québec. Cela devrait s’effectuer dans les six prochaines années soit jusqu’en 2023. Denis Coderre affirmait sa détermination pour des consultations auprès de l’OCPM.

La vente des terrains permettra également de financer la mise à jour des études relatives au lien Cavendish-Cavendish. Les sommes engagées pour la réalisation de ces études seront remboursées à la Ville à partir du produit de la vente avant partage des profits.

« La mise en valeur du site vise une intensification et une diversification des activités urbaines, qui favorisera la création de milieux de vie complets axés sur une utilisation accrue du transport collectif et actif. Une attention particulière sera portée à l’environnement aux abords de la station de métro Namur, qui sera bonifiée en ce sens. C’est rare qu’on ait un site vierge sur lequel on peut planifier un quartier de A à Z» a déclaré le maire Copeman.

Rappelons que ce terrain correspond à près de 4,7 millions de pieds carrés, soit l’équivalent de sept stades olympiques. Il a été acquis par la Ville de Montréal en 1991 pour 50 millions $ puis vendu en 1997 au Gouvernement du Québec pour 15 millions$.

Lire aussi texte du 26 novembre 2016: Le projet de l’hippodrome débuterait entre 2023 et 2030

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top