mardi 30 mai 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Société / Community » Les bâtisseuses de la cité
Les bâtisseuses de la cité

Les bâtisseuses de la cité

Depuis 2011, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, la Ville de Montréal rend hommage aux montréalaises en reconnaissance de leur contribution exceptionnelle au développement de la métropole. En cette année du 375e anniversaire, chaque arrondissement est invité à nommer sa bâtisseuse de la cité

Le conseil d’arrondissement d’Outremont rendra ainsi hommage ce lundi 1er mai à Marcelle Ferron en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle. Madame Ferron, une des artistes québécoises les plus marquantes du XXe siècle a réalisé notamment les verrières pour les stations de métro Champs de mars et Vendôme.
Née à Louiseville au Québec, elle fut assez tôt un membre du mouvement d’art des Automatistes, fondé par Paul-Émile Borduas. Elle signa un manifeste, le Refus global, un événement décisif pour la scène culturelle du Québec en 1948. Cependant, elle n’exposa avec eux que tardivement, à partir de l’exposition «Les étapes du vivant» en 1951.
L’un de ses vitraux les plus célèbres est celui de la station de métro Champ-de-Mars. Ce fut l’une des premières œuvres non figurative à être installée dans le métro. En défiant le style didactique présent des autres œuvres de cette période, elle mit en évidence un écart important dans l’art public du métro de Montréal. Ce vitrail est vu comme une dénonciation des politiques artistiques de Robert Lapalme, directeur artistique de l’époque, tout comme un flambeau pour l’Automatisme.
D’autres œuvres peuvent être vues à la station Vendôme, à l’Hôpital Sainte-Justine, et au siège social de l’OIAC à Montréal. Une œuvre située à la bibliothèque de l’Université Bishop’s (John Bassett Memorial Library), Lennoxville, a été proposée par le comité du statut de la femme de l’Université. Il s’agit d’un vitrail commémorant les victimes de la tuerie de l’École polytechnique en 1989. Ce vitrail fut inauguré le 6 décembre 1991, soit deux ans après les événements.

Pour sa part, le conseil d’arrondissement de Côte-des-Neiges-NDG soulignera le même soir, l’importante contribution de Justine Lacoste, cofondatrice de l’Hôpital Sainte-Justine.
Justine Lacoste-Beaubien, née Lacoste, est issue d’une famille bourgeoise montréalaise. Son père, Alexandre Lacoste, avocat, professeur de droit à l’Université Laval à Montréal (1880-1923), sénateur (1884-1891), puis juge en chef de la province de Québec (1891-1907), fut un éminent juriste et une personnalité influente du parti conservateur.
Elle marie un homme d’affaires, Louis de Gaspé Beaubien en 1899. En 1907, la docteure Irma Levasseur, cherchant à intéresser des femmes au sujet de son projet de fondation d’un hôpital pour enfants à Montréal, rencontre Justine Lacoste-Beaubien.
En 1907, l’hôpital Sainte-Justine de Montréal est fondé sur la rue Saint-Denis près de la rue Roy. En mai 1908, l’établissement déménage sur la rue De Lorimier, au coin de Rachel.
Justine Lacoste-Beaubien fut une gestionnaire chevronnée qui permit de solliciter des fonds et de l’aide, de recruter des médecins et des bénévoles; si bien que le troisième hôpital, situé sur la rue Saint-Denis, passa de 60 à 300 lits entre 1914 et 1923. Avec les besoins toujours grandissants, elle planifia la construction d’un hôpital plus grand. C’est en 1951 que débuta la construction du nouvel hôpital, situé le chemin de la Côte-Sainte-Catherine. Ouvert en 1957, il est aujourd’hui doté de 800 lits et affilié à l’Université de Montréal, ce qui en fait un des centres pédiatriques les plus importants au Canada.
Justine Lacoste-Beaubien a consacré sa vie à cette institution en y dédiant toute son énergie, son temps ainsi que sa fortune. Elle se retire en 1966 de la direction de l’hôpital à l’âge de 89 ans après 60 ans de services ininterrompus. Elle décède à Outremont en janvier 1967 à l’âge de 89 ans.

Photo : station de métro Champ de mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top