jeudi 27 avril 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Chroniques / Column » Courrier du lecteur / Letters to the Editor » Projet du CPE Ste-Justine : un processus déplorable

Projet du CPE Ste-Justine : un processus déplorable

Monsieur le Maire, Madame et Messieurs les membres du Conseil d’arrondissement,

Nous avons toujours dit que nous n’avions aucune objection à la construction d’une garderie près de chez nous. Contrairement à ce que l’on pourrait faire croire, nous souhaitons que ce projet de garderie se réalise.
Voici le fil des événements concernant ce projet. Il démontre le déroulement déplorable du processus d’évaluation par l’arrondissement Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce et l’absence de volonté des promoteurs pour respecter les objectifs et les critères de la réglementation :

Durant les années 2014 et 2015 nous avons interpellé à plusieurs reprises la directrice du CPE (Centre de la Petite Enfance) pour nous rencontrer afin de lui faire part de nos préoccupations quand à l’intégration du projet dans le quartier. Une seule rencontre a eu lieu en 2015, lors de laquelle nous avons rencontré la directrice du CPE, certains membres de son conseil d’administration, un représentant de l’hôpital Sainte-Justine et l’architecte. Nous leur avons signifié que des Règlements normatif (06-044) et sur les Plans d’implantation et d’intégration architectural, PIIA (RCA07 17121) doivent être pris en considération lors de l’élaboration du projet de CPE. Nous leur avons même offert notre collaboration pour le développement de leur projet.

Au printemps 2016, nous avons appris par hasard que le permis de construction était sur le point d’être émis sans tenir compte des Règlements 06-044 et RCA07 17121 (PIIA) qui s’appliquent spécifiquement à ce terrain et sans que nous ayons pu rencontrer le nouvel architecte du projet, comme nous l’avait promis la directrice du CPE. Nous avons alors dû demander à l’arrondissement d’appliquer sa réglementation en vigueur!

Le 8 décembre 2016, nous avons rencontré la directrice du CPE, les membres de son conseil d’administration, le chef de projet et l’architecte. Le projet final nous a été présenté et nous avons constaté qu’il ne respectait pas les objectifs et les critères du Règlement sur les PIIA. L’architecte nous a expliqué qu’il ne le ferait pas tant que les fonctionnaires de la ville ne l’auront pas exigé;

Le 18 janvier 2017, le même projet a été présenté aux membres du Comité consultatif d’urbanisme (CCU), mais huit des neuf recommandations de l’arrondissement favorisant l’approbation du projet induisaient en erreur les membres du CCU. Malgré ces informations erronées, les membres du CCU ont tout de même demandé que la hauteur du bâtiment soit réduite et que la couleur de la brique et des insertions métalliques des murs extérieurs soit revue. De plus, à aucun moment, il n’a été mentionné aux membres du CCU que le Conseil du patrimoine de la Ville de Montréal avait émis un avis soulevant certaines réserves quant à l’ampleur du projet versus la capacité du site, sa volumétrie imposante, l’impact sur l’ensoleillement, les aires de jeux en marge avant inadéquates, etc;

Le 22 mars 2017, le projet a de nouveau été présenté au CCU afin de corriger les erreurs de présentation lors de la séance précédente, notamment une étude d’impact sur l’ensoleillement grossièrement erronée que nous avons pudétectée puis alerté l’arrondissement. Le projet est demeuré essentiellement le même avec un ajustement cosmétique portant sur la couleur de la brique et une réduction insignifiante de sa hauteur de 30cm.

Voici quelques commentaires entendus des membres du CCU que nous avons noter et qui illustrent bien leurs malaise et inconfort causés par la recommandation de l’arrondissement d’approuver le projet tel quel :
• «si j’étais en position de changer l’architecte et les ingénieurs, je le demanderais»
• «je ne suis pas convaincu du tout que l’architecte a fait l’effort nécessaire pour réduire la hauteur du bâtiment»
• «si les professionnels étaient forcés par nos injonctions on pourrait trouver une façon de réduire la hauteur»
• «je vais appuyer le projet à contrecoeur»
• «il y a un problème d’échelle, c’est comme s’il y avait une maison de lilliputien d’un côté et la garderie de l’autre»
• «je vais m’abstenir de voter, l’information est insuffisante pour formuler une recommandation»
• «ceci est un bâtiment cheap»

Il a alors été proposé de reporter la décision et de tenter d’évaluer avec les promoteurs du projet s’il y a une façon de réduire le volume du bâtiment et d’améliorer le traitement architectural des murs extérieurs.

Le 29 mars 2017, à peine une semaine plus tard, le même projet, sans aucune amélioration par rapport à celui présenté la semaine d’avant, a été à nouveau présenté lors d’un CCU spécial où seulement trois membres étaient présents. Le projet présenté était essentiellement le même qu’en 2016, et pourtant, il a été approuvé, de guerre lasse. Ce fut pathétique.

Lors de la présentation du projet aux membres du CCU le 18 janvier et le 29 mars, les objectifs et les critères du PIIA devant guider l’examen du projet ont été dilués dans des généralités ne concernant pas spécifiquement le site à développer, ce qui en a réduit l’importance. À aucune de ces réunions les voisins n’ont eu l’autorisation d’exprimer leur point de vue, même si ceux-ci sont des professionnels de l’urbanisme, de l’architecture et des spécialistes de la réglementation d’urbanisme. Si les promoteurs de la garderie avaient accepté d’impliquer les voisins dans l’élaboration de leur projet, s’ils n’avaient pas été induits en erreur en hiver 2016 lorsque les fonctionnaires leur ont dit que le PIIA ne s’appliquait pas, et si la réglementation leur avait été correctement expliquée, le projet aurait pu être d’une meilleure qualité et il aurait pu être approuvé beaucoup plus tôt.

Nous demandons, Monsieur le Maire, Madame et Messieurs les membres du Conseil d’arrondissement que, lorsque ce projet vous sera présenté :
• de ne pas approuver ce projet, tel que présenté lors du CCU du 29 mars 2017;
• de demander que le projet soit modifié afin de mieux rencontrer les objectifs et les critères du PIIA applicables spécifiquement à ce terrain, en tenant compte des recommandations du Conseil du patrimoine de Montréal et des solutions proposées par nous sur la base d’un document qui sera transmis ultérieurement à tous les intervenants;
• de demander que le projet soit par la suite de nouveau soumis aux membres du CCU;
• de demander que nous soyons invités à présenter notre point de vue et nos solutions aux membres du CCU.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, Madame et Messieurs les membres du Conseil d’arrondissement, nos plus cordiales salutations.

Majid Belrachid, B. Arch., M. Urb.
Meriem Aktouche, B. Arch., M. Urb.
Christian Lalonde, B. Arch., B. Design, M.Am. (arch.)
Claudine Lalonde

 

SOLUTIONS PROPOSÉES POUR QUE LE PROJET DE CPE Ste-JUSTINE SE CONFORME AU RÈGLEMENT RCA07-17121 (sur les PIIA)

Réduire la hauteur du bâtiment d’environ 2m

Conserver tels quels
le talus nord, les arbres matures, le mur de soutènement et la voie d’accès. Réviser en conséquence le plan d’aménagement paysager prévoyant notamment la plantation de conifères en haut du talus afin d’atténuer la visibilité du nouveau bâtiment. Fournir et rendre public un devis de protection des arbres préparé par un ingénieur forestier avant le début des travaux (incluant ceux identifiés par les numéros 10, 11, 12, 13 et 14 dans la présentation au CCU)

Fournir une illustration du bâtiment
démontrant l’harmonisation des couleurs des insertions métalliques avec la nouvelle brique (Hanson –Dawson) et les bâtiments résidentiels voisins

Fournir et rendre public un rapport d’un expert en acoustique
précisant les mesures visant à rendre inaudibles pour les résidents voisins les bruits qui seront générés par les futurs équipements de mécanique en spécifiant, notamment, des appareils insonorisés et en prescrivant un niveau de bruit d’au moins 10 dBa inférieur au bruit ambiant, tel qu’il a été mentionné antérieurement aux membres du CCU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top