samedi 27 mai 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Société / Community » Le projet Westbury remplacera l’ancienne usine Armstrong
Le projet Westbury remplacera l’ancienne usine Armstrong

Le projet Westbury remplacera l’ancienne usine Armstrong

Vous connaissez bien le site abandonné de l’ancienne usine Armstrong? Elle fabriquait des tuiles pour planchers jusqu’à sa fermeture en décembre 2010. Depuis, le site a été acheté par le promoteur immobilier Devmont qui a bâti deux immeubles à condos non loin de là, sur la rue Jean-Talon, Rouge et Côté-Ouest.

Situé au 6911 du boulevard Décarie, à 300 mètres au sud du métro Namur, le nouveau projet Westbury de Devmont consistera en huit tours dont quatre pour 550 condos, deux pour des logements locatifs soit 116 logements communautaires |1| et 170 logements abordables, une tour à bureaux de 12 étages et un hôtel de 200 chambres. De plus, un supermarché, une pharmacie et des commerces de proximité sont prévus. Il s’agit pour Devmont d’un investissement de 250 millions de dollars. Selon Marc Lefort, vice président de Devmont, les condos seront vendus entre 200 000 et 700 000 $

Devmont qui a déjà entamé la vente des premiers condos prévoit la démolition et la décontamination des sols en 2017. Puis les travaux débuteront pour la phase 1 soit les deux premières tours à condos qui seront livrés début et fin 2018. les autres travaux s’échelonneront jusqu’en 2021.

Un lancement officiel est prévu le 6 mai prochain.

Une assemblée publique tenue le 27 octobre 2016 a accueilli favorablement le projet. Toutefois des préoccupations ont été évoquées notamment à l’égard de la circulation dans les zones sensibles (à proximité d’écoles) et de la gestion de contaminant présent sur le site de l’ancienne usine.

|1| Selon Mazen Houdeib, directeur de l’organisme communautaire R.O.M.E.L., il s’agit de logements communautaires et non des logements sociaux. Les logements sociaux sont considérés comme des HLM, soit des bâtiments dont la Ville serait propriétaire. Les logements communautaires sont quant à eux des bâtiments privés gérés par la communauté.
La taille des logements sociaux sera déterminée en collaboration avec les fonctionnaires de l’arrondissement et les groupes sociaux selon les besoins, mais cela n’a pas encore été défini. S’il y a des besoins pour des familles, un travail sera fait afin d’obtenir des logements plus grands. Pour le moment, la stratégie d’inclusion est appliquée par nombre de logement en fonction du nombre de pieds carrés construits.

Le projet a reçu l’aval des élus lors du conseil d’arrondissement du 7 novembre dernier.

Photos : en haut une vue du projet et dessous celle de l’usine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top