jeudi 27 avril 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Culture » Rêveries animales pour duo magnétique
Rêveries animales pour duo magnétique

Rêveries animales pour duo magnétique

Deux créatures en parfaite symbiose travaillent les harmoniques d’un hip-hop conceptuel, d’une street dance déstructurée. La beauté brute et la grâce sont omniprésentes dans cet électrochoc tribal où la danse incarne la musique et où les mouvements sont précis, épurés, multidimensionnels.
Lors d’une tournée en Europe dans plusieurs festivals de danse hip-hop, leur pièce a bénéficié d’un accueil enthousiaste du public. Le duo a de plus été classé dans les tops de la revue torontoise The Dance Current.

Tentacle Tribe est une alliance créative canado-suédoise entre Emmanuelle Lê Phan et Elon Höglund. Cette compagnie de danse basée à Montréal porte sur scène leur expérience collective. Les deux artistes créent des chorégraphies inhabituelles avec une touche contemporaine prenant la forme d’un hip-hop conceptuel influencé par toutes sortes de créatures terrestres. Avec Tentacle Tribe, ils s’imposent comme praticiens de techniques de danse et de mouvement différentes, intervenants actifs dans le monde de la danse de rue, b-boy et b-girl, et enfin, homme et femme de scène. Ces créatures autodidactes aux possibilités infinies abordent la chorégraphie à travers des philosophies du mouvement diverses et variées. Ils souhaitent que leur travail transcende les frontières entre les différents styles de mouvement, et que leurs œuvres incarnent la musique au-delà de la technique.
Leur première collaboration officielle est un duo, Body to Body, spécialement créé pour la scène du Cirque du Soleil à Québec.

Née à Ottawa, Emmanuelle Lê Phan a développé son propre style à partir de son expérience des danses de rue (breaking, house, popping et locking). Sous son alias Cleopatra, elle acquiert depuis 1999 une vaste expérience en b-girling en participant à plusieurs compétitions, vidéo-clips, publicités et films sur la danse à travers le monde. Après avoir obtenu son baccalauréat en danse à l’Université Concordia en 2003, elle cofonde le Solid State Breakdance Collective. De 2003 à 2005, elle danse avec le Groupe RUBBERBANDance dans Slicing Static et Reflections on Movement Particles. Elle se lance ensuite dans l’aventure de la création de The Beatles LOVE, du Cirque du Soleil travaillant avec le chorégraphe Dave St-Pierre et le metteur en scène Dominic Champagne. De 2009 à 2012, elle fait partie du spectacle ID du Cirque Éloize, créé avec le chorégraphe hip hop Mourad Merzouki. Elle tourne au Canada, aux États-Unis, en Italie, en Corée du Sud et en France. Elle retourne avec le Groupe RUBBERBANDance pour la création et la tournée de Gravity of Center, de 2009 à 2013. Membre du groupe de b-girls Legendary Crew, Emmanuelle continue de participer à des compétitions de break en tant que danseur et parfois juge.

Né à Stockholm, Elon Höglund grandit en écoutant et dansant sur la musique Hip Hop. Dès son plus jeune âge, sa formation en arts martiaux (kung fu, capoeira, tae kwon do), en breaking et en popping le prépare déjà à sa pleine réalisation professionnelle. Il puise très vite son inspiration dans les danses urbaines, le théâtre et la danse contemporaine et il développe sa propre philosophie du mouvement. Depuis 2001, Elon chorégraphie et danse des pièces aux styles fusion contemporaine au sein de plusieurs productions. En 2005, il est recruté par le Cirque du Soleil pour la création The Beatles LOVE à Las Vegas, où il chorégraphie son propre solo. Par la suite, il danse en Amérique du Nord, en Europe et en Asie avec les compagnies Bboyizm, le Groupe RUBBERBANDance, le Cirque du Soleil, Cirque Éloize et le Norwegian State Theatre, collaborant avec les chorégraphes Dave St-Pierre, Daniel Ezralow, Mourad Merzouki et Victor Quijada.

En 2012, ils ont fondé la compagnie Tentacle Tribe et ont créé ensemble Body to Body (2012), When They Fall (2012), Nobody Likes a Pixelated Squid (2013) et leur dernière pièce Fractrals of you (2016).

Nobody Likes a Pixelated Squid. Vendredi 21 avril 19 h 30 au Centre culturel NDG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top