jeudi 27 avril 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Conseil d'arrondissement / Borough Council » Quelle place ont les citoyens dans la vie publique ?
Quelle place ont les citoyens dans la vie publique ?

Quelle place ont les citoyens dans la vie publique ?

Le dernier conseil d’arrondissement de CDN-NDG, long de plus de cinq heures, a été dominé par de nombreux débats sur la participation citoyenne à la vie municipale. Des trente cinq personnes inscrites à la période de questions, seulement quinze ont été entendues.

Magda Popeanu a, dès les premières minutes, fait part de sa demande au ministère des affaires municipales pour que Montréal s’inscrive à deux projets visant à augmenter le taux de participation des électeurs aux prochaines élections du 5 novembre 2017. Selon le document qu’elle a déposé, seulement 41% des électeurs ont voté. Certains élus n’ont obtenu que moins de 30% ce qui ne leur donne ni crédibilité ni représentativité. Elle propose pour cela d’ouvrir des bureaux de scrutin sur les campus universitaires et collégiaux, d’élargir le droit de vote aux résidents permanents et d’autoriser le vote par anticipation au scrutin municipal.

Jeremy Searle, partisan quant à lui du devoir obligatoire de voter, n’hésite pas à comparer les élections aux Jeux olympiques. Les gens s’intéressent aux sports tous les quatre ans seulement. Il en est ainsi de la vie publique. On suit les élections chaque quatre années. Mais dans l’intervalle, on n’y participe peu.

Outre la période de questions, deux débats ont marqué ce conseil :

1 – réunions du Comité consultatif d’urbanisme (CCU)
Les réunions du CCU autrefois à huis-clos sont depuis février 2014 ouvertes au public. Mais ce public n’a généralement qu’un rôle d’observateur. Dans la perspective d’améliorer son fonctionnement, il est proposé d’inclure aux réunions du CCU une période de questions du public et d’échanges entre les membres du CCU et les personnes ayant un intérêt aux projets débattus. Ce projet présenté par Lionel Perez, conseiller de Darlington et défendu par Russell Copeman, maire de l’arrondissement a cependant été rejeté par les quatre autres élus, Magda Popeanu, présidente du CCU, Marvin Rotrand, Peter McQueen et Jeremy Searle.
Ils ont fait valoir deux problèmes : les débats seraient plus longs et plus nombreux. Or, hormis la présidente, les membres du CCU sont des citoyens bénévoles qui ne peuvent donner du temps indéfiniment. D’autres part, il y a un risque à ce que des citoyens concernés interpellent parfois rudement des membres bénévoles du comité.

2 – motion sur les référendums
Contrairement à ce que nous avions publié la semaine dernière|1|, la motion a été adoptée par quatre voix pour (Magda Popeanu, Peter McQueen, Jeremy Searle et Marvin Rotrand) et deux voix contre (Russell Copeman et Lionel Perez).

|1| Montréal veut abolir les référendums

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top