samedi 27 mai 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Contre la fusion d’Outremont et Mont-Royal

Contre la fusion d’Outremont et Mont-Royal

Les élus de l’arrondissement CDN-NDG ont, par décision du conseil du 6 mars, voté à l’unanimité contre la fusion des circonscriptions imposée par la Commission de la réforme électorale (CRÉ).

En 2015. lors de consultations publiques, l’arrondissement s’y était opposé en invoquant deux raisons :
D’abord, la population montréalaise croît de façon continue et une réduction du nombre de députés diminue le poids de sa représentation à l’Assemblée nationale. La proposition conduit donc à la dilution du poids politique des citoyens de CDN-NDG
Ensuite, le développement de plusieurs projets majeurs dans la zone du Triangle conduit à une augmentation considérable de nombres d’électeurs, bien au-delà du maximum permis.

Or le 2 mars dernier, la CRÉ a publié dans la Gazette officielle la version finale de la carte électorale qui impose une fusion des circonscriptions d’outremont et de Mont-Royal et modifie les limites de celle de d’Arcy McGee.
Dans son rapport du 7 février 2017, la CRÉ fixait à 48 387 le nombre moyen d’électeurs par circonscription avec une variation possible de plus ou moins 25% (une circonscription doit représenter entre 36 628 et 60 483 électeurs). Cette variation de 25% est une des plus élevées parmi les provinces du Canada et soulève de sérieuses questions quant à la représentativité des électeurs d’une circonscription à l’autre.
Or en dépit de ces paramètres, la CRÉ autorise des circonscriptions (en Abitibi, Gaspésie, Ungava) qui présentent de 27 à 44% de moins que la moyenne (soit entre 35 322 et 27 096 électeurs).

En clair cela signifie qu’un député a une voix à l’Assemblée nationale au nom de ses 60 000 électeurs tandis qu’un autre a également une voix mais au nom de ses 27 000 électeurs.

C’est ce qui se produira pour les nouvelles circonscriptions d’Outremont-Mont-Royal et d’Arcy-MeGee avec chacune 56 000 électeurs.
Le conseil d’arrondissement invite l’Assemblée nationale à rejeter et à revoir cette modification à la carte électorale.

Je prends acte de la décision de la Commission de la représentation électorale du Québec (CRÉ) et du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) de fusionner les circonscriptions d’Outremont et de Mont-Royal à déclaré Pierre Arcand. Évidemment, c’est une déception pour moi de constater que les arguments que j’ai fait valoir devant la commission, dont d’ailleurs la seconde proposition faisait état, ne se reflètent pas dans les conclusions du rapport final publié ce matin. Cela dit, je respecte cette décision de la Commission et de l’institution qu’est le DGEQ. Les citoyens de la circonscription de Mont-Royal peuvent être assurés que je continuerai de les servir et de les représenter avec fierté à l’Assemblée nationale.

Quant à Hélène David, députée d’Outremont, elle ne s’est pas encore exprimée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top