jeudi 27 avril 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Fusion d’Outremont et Mont-Royal
Fusion d’Outremont et Mont-Royal

Fusion d’Outremont et Mont-Royal

Aux prochaines élections québécoises, Outremont et Ville Mont-Royal ne formeront qu’une seule circonscription représentée par un député au lieu de deux actuellement. C’est la décision prise par la Commission de la représentation électorale suite au maintien de la circonscription de Sainte-Marie/Saint Jacques.

La circonscription de Mont-Royal–Outremont comprendra la Ville de Mont-Royal, l’arrondissement d’Outremont, la partie de Côte-des-Neiges délimitée comme suit : une ligne droite passant au nord de l’emplacement sis au 4865 de la rue Cedar Crescent, cette rue, le chemin Queen-Mary, l’avenue Victoria, le boulevard Édouard-Montpetit, le chemin de la Côte-des-Neiges et la voie ferrée du Canadien Pacifique qui croise l’avenue Victoria.
Elle comprend, de plus, la partie de la Ville de Montréal située dans l’arrondissement de Ville-Marie et délimitée comme suit : la partie de l’arrondissement de Ville-Marie située à l’ouest de la voie Camillien-Houde.

La circonscription électorale de Mont-Royal existe depuis 1972. Elle comprend la ville de Mont-Royal et une partie de Côte-des-Neiges Celle d’Outremont fut créée en 1939 sous le toponyme Montréal-Outremont. C’est en 1965 que son toponyme s’est abrégé à Outremont.

« À l’origine, la Commission voulait abolir la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques, au centre-ville de Montréal, ce qui était totalement inacceptable à nos yeux. Et c’est pourquoi nous nous sommes battus pour qu’elle soit conservée, entre autres en adoptant à l’unanimité au conseil d’arrondissement de Ville-Marie, une motion demandant son maintien. Or, nous apprenons ce matin que la Commission a plutôt choisi de fusionner deux autres circonscriptions montréalaises, ce qui aura le même effet, soit de retirer à la métropole une circonscription électorale et de diminuer le poids politique de Montréal. C’est inacceptable, quand on sait que la population montréalaise ne cesse de s’accroître », a déclaré M. Coderre.

Les deux circonscriptions étant considérées comme des forteresses libérales, c’est donc une voix libérale qui disparaitra. Sera-t-elle celle de Pierre Arcand ou celle d’Hélène David?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top