samedi 27 mai 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Chroniques / Column » Courrier du lecteur / Letters to the Editor » La fabrication de preuves par les enquêteurs du SPVM

La fabrication de preuves par les enquêteurs du SPVM

La Ligue des Noirs du Québec est profondément alarmée du scandale de la fabrication des preuves par les policiers du SPVM. Il s’agit de faits graves donnant les indices clairs, nets et concordants de la corruption et d’atteintes au fondement même de la justice au Québec où le droit doit être respecté. S’ils n’hésitent pas à agir ainsi à l’endroit de leurs propres confrères, nous pouvons aisément comprendre à bon droit, ce qui se passe dans le dossier des citoyens et encore plus ceux qui sont sujets au profilage racial. Nous interpellons le Barreau du Québec, le gouvernement pour que les juges, les procureurs de la Couronne reçoivent une formation spécifique à cette sordide réalité que constitue la fabrication de la preuve par les policiers contre les simples citoyens pour que justice pleine et intègre soit rendue et pour la protection des justiciables. Nous avons déjà entendu une juge dire dans une cour de justice que toutes les fois qu’un citoyen a un problème avec la police c’est parce qu’il est en infraction.

Il est urgent de faire tomber de tels préjugés néfastes contre les citoyens. Depuis les rapports Bellemare, Malouf, Yaroski, Poitras, la Ligue des Noirs du Québec a souligné avec insistance l’importance d’une enquête indépendante de loin plus crédible que l’apparence d’enquête entre confrères. Notre communauté est souvent victime de brutalité policière, de mort d’hommes et d’arrestations injustifiées sans accès à la justice.

Nous saisissons l’occasion pour demander d’enquêter simultanément sur les cas de fabrication de preuves dont les simples citoyens peuvent avoir été victimes, cas portés à la connaissance des policiers aujourd’hui plaignants. Il faut enlever de la tête des citoyens que la police n’est qu’une autre gang de rue. La situation est inquiétante. Il ne faut plus que les citoyens disent qu’au Québec il y a deux justices, l’une pour le citoyen, l’autre pour la police. Trop de citoyens disent que les policiers s’en tirent à la Commission de déontologie policière avec l’équivalent d’une tape sur la main. Il y a bien sûr des policiers honnêtes et justes. Il est regrettable que la faute de quelques-uns ternit l’image de la police dans son ensemble.

Nous demandons une enquête approfondie sur l’administration et la gouvernance de la police. Le juge Malouf avait dit qu’il faut apporter des changements de la police. Depuis longtemps des policiers habillés en clown font des interventions au nom de la loi auprès des citoyens, sans respect pour leur image. Il faut que la police cesse de fonctionner comme un état dans l’état.
Nous demandons au gouvernement et à l’Assemblée Nationale d’agir dans les meilleurs délais pour redonner confiance aux citoyens.
Nous demandons une commission d’enquête qui étudie non seulement la fabrication de preuves dans les enquêtes policières contre les policiers mais aussi dans les enquêtes policières contre les citoyens.
Et ce sera une justice égale pour tous.

Dan Philip, Président de La Ligue des Noirs du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top