mardi 24 avril 2018
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Justice » Saisie de 87 000$ au Centre Chabad
Saisie de 87 000$ au Centre Chabad

Saisie de 87 000$ au Centre Chabad

En juin dernier, le Centre Chabad, situé sur la rue Van Horne, non loin de la rue Victoria a reçu la visite d’enquêteurs de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) qui ont saisi une somme de 87 000$ en argent comptant dans le cadre de l’enquête Amaya dont l’ex PDG est accusé de délits d’initiés.

L’affaire Amaya
Amaya Gaming est une entreprise de pari en ligne située à Pointe Claire. En juin 2014, elle annonçait l’acquisition de l’entreprise Oldford Group, propriétaire du site PocketStars pour 4,9 milliards de dollars.

Or son fondateur et principal actionnaire, David Bazoov ainsi que Benjamin Adhoot sont poursuivis par l’AMF pour avoir en 2011 dans le cadre d’une proposition d’acquisition sur l’entreprise Cryptologic, fourni des informations à plusieurs personnes dont Craig Levett, consultant et Josh Bazoov, le frère de David. Selon l’AMF les transactions boursières liées à ces délits d’initiés leur auraient permis d’empocher 1.5 millions $ de profits. Une ordonnance interdit à tous les quatre de se départir de fonds.

L’enquêteur de l’AMF a des raisons dit-il de croire qu’un des suspect dans cette affaire a versé 17 000$ en argent comptant au Centre Chabad et ce, malgré l’ordonnance de blocage.

Le Centre Chabad a présenté une requête en juillet demandant à la Cour du Québec que les 87 000$ lui sont restitués, alléguant qu’il n’est pas concerné directement par cette enquête. Selon le rabbin Shalom Chriqui, responsable du centre, la saisie serait abusive et illégale.

Selon une information de la Presse Canadienne publiée le mardi 13 septembre dans le journal Les Affaires, l’enquêteur principal de l’AMF a admis lors d’un contre-interrogatoire qu’il ne détenait pas de preuve directe que des informations privilégiées avaient été échangées lors d’appels téléphoniques précédant au moins une tentative d’acquisition.
M. Saint-Pierre a indiqué qu’il ne connaissait pas exactement le contenu des conversations téléphoniques survenues à l’époque, entre les personnes qui travaillaient pour Amaya ou entre les membres d’une famille.

Image : Original Montreal Memories Paintings , The Jewish Van Horne and Victoria
Le Centre Chabad est situé au premier étage.

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top