mardi 16 avril 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Réfugiés syriens : deux arrondissements impliqués
Réfugiés syriens : deux arrondissements impliqués

Réfugiés syriens : deux arrondissements impliqués

Malgré des voix qui s’élèvent nombreuses, pour ralentir sinon limiter le flot de réfugiés, le Québec se prépare à recevoir une partie des 25 000 syriens et irakiens que le Canada accueillera dans les prochaines semaines. À son tour, Montréal se prépare à recevoir la majeure partie d’entre eux.

Selon les informations qui filtrent, 1000 personnes atterriraient chaque jour aux aéroports de Montréal, de Toronto et de Trenton en Ontario, en provenance de Jordanie. Elles seraient pour les trois premiers mois logées dans des bases militaires.

Un comité de travail crée par la Ville de Montréal et le ministère québécois de l’immigration coordonnera les services déployés par la ville et les arrondissements pour leur arrivée, leur accueil et leur intégration. Deux arrondissements y participeront activement car ils abritent déjà une importante population d’origine arabo-musulmane: Ahuntsic/Cartierville et Saint-Laurent. Il ne semble pas pour l’instant que l’arrondissement CDN-NDG soit impliqué dans cette coordination.

Le premier défi du comité sera de loger ces nouveaux venus. La Direction de l’habitation, l’Office municipal d’habitation, la Table de concertation des organismes pour les personnes réfugiées et immigrantes et la Croix-Rouge seront au cœur de cette action.

Lors d’une conférence de presse donnée à Montréal le 16 novembre, la ministre de l’Immigration  Kathleen Weil, n’a apporté aucune nouvelle information sinon de réitérer l’importance accordée aux questions de sécurité : «Nous adopterons un rythme d’accueil compatible avec les impératifs de sécurité et la capacité d’accueil du Québec. L’arrivée des personnes réfugiées se fera donc de façon sécuritaire, contrôlée et organisée suivant un plan clairement établi en collaboration avec le gouvernement fédéral, les municipalités et nos organismes partenaires sur le terrain, sous la coordination du ministre de la Sécurité publique, M. Pierre Moreau. La sécurité est une préoccupation légitime et je me suis assurée, auprès de M. McCallum, que les réfugiés qui arriveront au Québec répondront à tous les critères de sécurité, ce qu’il m’a confirmé.»

Les Actualités

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top