mardi 24 octobre 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Élections » Table ronde sur l’immigration
Table ronde sur l’immigration

Table ronde sur l’immigration

«Des politiques réfléchies pour une immigration et une citoyenneté accessibles sont au cœur de nos valeurs de diversité culturelle», a dit Rachel Bendayan, candidate officielle du Parti libéral du Canada dans Outremont, à l’occasion de la première d’une série de tables rondes qu’elle organise dans le cadre de l’élection fédérale. «Il est important de se rendre compte qu’avec l’adoption du Projet de Loi C-24, le gouvernement Harper a créé deux catégories de citoyens. Il est temps de se lever et d’agir.»

Rachel Bendayan tenait la première d’une série de tables rondes avec les membres de plusieurs communautés culturelles de Côte-des-Neiges, du Mile End et d’Outremont pour discuter d’immigration, de l’accès à la citoyenneté canadienne et de réunification familiale, et pour identifier des solutions. Irwin Cotler, ancien député de mont-Royal et expert en droit international et en droits de la personne, s’est joint à elle pour le premier événement. «Les politiques du gouvernement conservateur reflètent leur mauvaise volonté. Ce n’est pas seulement de nouvelles politiques dont nous avons besoin, mais bien d’un nouveau gouvernement.»

Parmi les représentants de plusieurs communautés de la circonscription, on retrouvait notamment : le commissaire d’école, Khokon Maniruzzaman (communauté bengladaise), le Directeur exécutif du ROMEL, Mazen Houdeib (communauté arabe), l’avocat en immigration, Walter Tom (communauté chinoise), Evelyn Calugay (communauté philippine), de l’organisation PINAY, l’entrepreneur Garbens Jean (communauté haitienne) et le leader communautaire Max Leiberman (communauté juive orthodoxe). Fo Niemi, co-fondateur et directeur général du Centre de Recherche-Action sur les Relations raciales (CRARR), a animé l’événement. Après les discussions, les membres du public étaient invités à exprimer leurs préoccupations et à proposer des solutions pour l’avenir.

«Nous souffrons des politiques actuelles et nous aspirons à mieux», a indiqué M. Houdeib. « Ce n’est pas le Canada que nous connaissons, que nous aimons, et où nous avons décidé de bâtir nos vies ! »

«C’est simple. C’est plus de frais pour moins de services, avec le gouvernement Harper.  Leur priorité, c’est les relations publiques, et pas l’intérêt du public.» a dit monsieur Tom

« Nous souhaitons prendre action immédiatement après l’élection afin d’apporter un réel changement pour ces communautés », a affirmé Rachel Bendayan. «Les délais sont tels que des milliers de familles n’ont aucun espoir réel d’être réunies. Les frais supplémentaires signifient que beaucoup de personnes ne peuvent simplement pas se permettre d’immigrer. Les lacunes au niveau des services et de la flexibilité ont fait en sorte que certaines communautés ont été entièrement rayées du processus d’immigration », a-t-elle ajouté. «Le gouvernement Harper a aussi rendu la réunification familiale, en particulier, impossible pour beaucoup trop de gens. Je crois que de réunir les familles est un aspect essentiel d’une politique d’immigration réussie, qui procure aux nouveaux immigrants un appui supplémentaire, comme la participation des familles dans le soin et la garde des enfants.»

 

 

Les Actualités
Photo gracieuseté

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top