lundi 16 décembre 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Élections » Thomas Mulcair : de Chef de l’Opposition à Premier Ministre ?
Thomas Mulcair : de Chef de l’Opposition à Premier Ministre ?

Thomas Mulcair : de Chef de l’Opposition à Premier Ministre ?

Thomas Joseph Mulcair est né à Ottawa le 24 octobre 1954. Deuxième des dix enfants (6 garçons et 4 filles) d’Harry Mulcair et de Jeanne Hurtubise, il passe son enfance à Hull, puis à Chomedey-Laval. Il étudie les sciences sociales au collège Vanier, puis entre à la faculté de droit de l’université McGill, où il obtient un baccalauréat en droit civil et un baccalauréat en common law.

Il exerce d’abord sa profession, puis participe à de la traduction juridique. Il enseigne au Collège régional Champlain, ainsi qu’à l’Université du Québec à Trois-Rivières. À partir de 1983, il est président du Conseil scolaire catholique anglophone (English Speaking Catholic School Board). Professeur de traduction juridique à l’Université du Québec à Trois-Rivières de 1983 à 1987, directeur des affaires juridiques à Alliance Québec de 1983 à 1985. De 1985 à 1987, il est réviseur juridique au ministère du Procureur général du Manitoba.
En 1987, le gouvernement Bourassa le nomme président de l’Office des professions du Québec, un poste qu’il occupe jusqu’en 1993. À partir de 1995, il a le titre d’associé du cabinet d’avocats Lambert, Cormier.
Thomas Mulcair est marié depuis 1975 avec Catherine Pinhas, une psychologue française avec laquelle il a eu deux fils. Il a la double nationalité canadienne et française, cette dernière acquise grâce à sa femme.

Thomas Mulcair est élu député du Parti libéral du Québec dans la circonscription électorale de Chomedey lors de l’élection générale de 1994. Il est réélu en 1998 et 2003.
Jean Charest le nomme ministre de l’environnement et des parcs en 2003. Toutefois, il s’oppose à certains projets gouvernementaux comme la centrale du Suroît et la privatisation d’une partie du parc national du Mont-Orford.
En raison de ses divergences d’opinions avec le premier ministre, Jean Charest nomme Claude Béchard au poste de ministre de l’environnement. Le 20 février 2007, Thomas Mulcair annonce qu’il ne se représentera pas à l’élection générale de 2007.

Il rejoint le Nouveau Parti démocratique du Canada, puis devient candidat de ce parti lors d’une élection partielle dans la circonscription fédérale d’Outremont (17 septembre 2007). Il remporte la victoire, et devient le deuxième député de l’histoire du NPD à être élu au Québec. Peu de temps après son élection, Mulcair se voit confier les fonctions de chef adjoint du NPD et de lieutenant de Jack Layton pour le Québec. Il est réélu lors de l’élection générale de 2008 et celle de 2011
Le 13 octobre 2011, il devient candidat de à la direction du Nouveau Parti démocratique. Le 24 mars 2012, au quatrième tour du scrutin, il est élu chef du NPD avec 57,2 % des voix, l’emportant sur Brian Topp et devient le chef de l’opposition officielle à la Chambre des communes.

Les Actualités

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top