samedi 14 septembre 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Faits divers / Other news » Vols dans véhicules : un deuxième suspect épinglé à NDG

Vols dans véhicules : un deuxième suspect épinglé à NDG

En enquêtant sur des vagues de vols commis dans des véhicules à Notre-Dame-de-Grâce, les enquêteurs du Module d’action par projet (MAP) du SPVM ont  arrêté un nouveau suspect lors d’une opération policière le 27 janvier dernier après une enquête de presque deux mois.

L’homme qui a été pris en flagrant délit était connu des policiers, selon l’agent Claire Parkinson du poste de quartier 11 du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Âgé de 43 ans et domicilié à Notre-Dame-de-Grâce, le suspect était recherché pour des vols commis dans des véhicules garés dans des stationnements publics et dans la rue.

Il fait face à deux accusations de vols dans des véhicules perpétrés au mois de décembre, le premier le 2 décembre aux abords du collège Marie-de-France à Côte-des-Neiges, et le second le 4 décembre au coin des avenues Royal et Marcil à Notre-Dame-de-Grâce.

Pour pénétrer dans les véhicules, le voleur brisait une vitre.

Le 4 décembre, un témoin l’avait vu commettre un vol dans le véhicule d’une voisine.

Le bandit s’était emparé d’un sac à main laissé à l’intérieur avec un portefeuille. Il avait tout de suite essayé d’utiliser les cartes bancaires et de retirer de l’argent au guichet automatique d’une institution financière.

Grâce à la vidéo de la caméra de surveillance, les policiers ont été en mesure d’identifier l’auteur du vol, qui était déjà fiché dans la base de données de la police.

Les enquêteurs du MAP se sont penchés sur ce cas et ont pu relier leur suspect au vol qui s’était produit le 2 décembre à Côte-des-Neiges. Mais ils l’ont fait observer sachant qu’il faut prendre un suspect en flagrant délit pour l’arrêter.

L’agent Parkinson rappelle que les automobilistes qui laissent des portières déverrouillées s’exposent à une amende. Elle conseille également de ne pas laisser d’objets en pleine vue dans la voiture.

«Le suspect qu’on a observé sondait les portières et fouillait dans les véhicules qui n’étaient pas verrouillés. Il regardait à l’intérieur pour voir s’il y avait des objets. D’habitude, les voleurs ne brisent pas les vitres des autos quand il n’y a rien à l’intérieur qui les intéresse parce que ça fait du bruit et qu’ils ne veulent pas attirer l’attention», a-t-elle fait remarquer.

Les Actualités

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top