mardi 10 décembre 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Culture » Le Jardin suspendu: des tricots qui font réagir
Le Jardin suspendu: des tricots qui font réagir

Le Jardin suspendu: des tricots qui font réagir

Depuis juin dernier, le «jardin suspendu» des Villes-Laines envahit la terrasse de la Maison de la culture Côte-des-Neiges.

Ce collectif d’artistes féminines propose une virée ludique dans son jardin de laine. Jusqu’au 28 septembre, cette installation in situ – tricots-graffitis, créatures, monstres et autres bestioles issues de leur univers onirique – « pousse » sur les structures de bois ou de béton de la terrasse.

Les Villes-Laines ont ainsi habillé une partie de ce jardin. Tricot Pirate, Mimi Traillette, Dinette, Pixie Knit et Tricot pour la paix ont fait des lianes, une pluie de toutous, des champignons, des monstres marins dans des bocaux.

L’autre partie de cette œuvre citoyenne est faite par les femmes de La Maison Bleue, un organisme communautaire du quartier qui soutient les femmes et les familles vivant en contexte de vulnérabilité.

«Tout l’été, il y aura des ateliers de médiation avec les jeunes des camps de jour et des citoyens du quartier pour que ce petit monde se développe. Le projet global, c’est d’humaniser ce territoire. De la laine, de la couleur, plus il y en a, mieux c’est», dit Anne Buisson, alias Dinette.

Basé à Montréal, ce collectif d’art urbain est connu entre autres pour son projet «Échangeur Tricot». Sa démarche artistique collective s’oppose à la grisaille de la ville en la recouvrant de laine multicolore.

Elles ont habillé, un carré à la fois, un pilier de viaduc pour protester contre les expropriations et l’embourgeoisement du quartier.

«Ce qu’on adore par-dessus tout, c’est notre engagement politique dans l’art. On aime tricoter avec des gens de tous âges et de tous horizons, parce que le tricot, c’est un langage universel, du lien social à l’état pur», explique Dinette.

Ce mois-ci, les Villes-Laines sont également en résidence aux Jardins du précambrien à Val-David.

Marie Cicchini | redaction@lesactualites.ca
Photo : Marie Cicchini

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top