mercredi 22 mai 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Les contrats publics seront protégés

Les contrats publics seront protégés

L’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce a accordé son contrat pour le programme de réfection routière 2013 à la dernière séance du conseil, et c’est le Groupe Hexagone, société en commandite, qui a obtenu le contrat.

«Je vote, mais avec quelque malaise à ce sujet, car Hexagone c’est un des morceaux qui restent du groupe Accurso», a dit Magda Popeanu.

Ce n’est pas l’avis de Lionel Perez, qui «mis à part l’historique du groupe Hexagone» s’est dit «tout à fait à l’aise avec l’adoption de ce contrat».

De plus, Denis Coderre a recommandé Me Denis Gallant au conseil municipal pour occuper le poste névralgique d’inspecteur de Montréal, notamment en raison de son expertise et de son expérience à la Commission Charbonneau.

Le maire de Montréal a reconnu les faiblesses exprimées par Richard Bergeron, dans la loi 73 régissant ce poste et ses pouvoirs, et a accepté deux changements proposés par Projet Montréal.
Ceci devrait empêcher  toute personne morale qui n’est pas d’accord avec une décision dans l’octroi d’un contrat, par exemple, de faire casser cette décision. Reste que la loi pourrait prendre plusieurs mois avant d’être adoptée.

À ce sujet, quelques jours avant mûre réflexion et adoption de ces modifications, Les Actualités a interrogé M. Perez à propos des craintes de M. Bergeron ou de leur bien-fondé, et le conseiller de Darlington nous a répondu par courriel.

«Le Conseil municipal en tant que corps décisionnel représentant la population est ultimement imputable des décisions pour la population et l’attribution des contrats.  Donc, le projet de loi reflète cette réalité de notre système démocratique et permet au conseil de renverser la décision de l’inspecteur général. Evidement le conseil et les élus devront assumer et expliquer cette décision et seront imputables auprès de la population.  Concernant la question du rapport, il faut tout simplement rappeler que l’inspecteur général sera redevable au conseil et non le maire et donc totalement indépendant. Il aura l’autorité d’aller chercher tout document même dans le bureau du maire.»

Marie Cicchini | redaction@lesactualites.ca

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top