lundi 10 juin 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Aide alimentaire : La CSDM a investi plus de 1,5 million en 2012-2013

Aide alimentaire : La CSDM a investi plus de 1,5 million en 2012-2013

La Commission scolaire de Montréal affirme que la campagne de financement de l’entreprise Bureau en gros au profit du Club des petits déjeuners est une initiative qui n’a rien à voir avec les services alimentaires dont bénéficient ses élèves.

«C’est le Club des petits déjeuners, qui sélectionne les écoles et non les écoles qui sollicitent l’organisme», a tenu à rectifier le responsable des relations de presse à son retour de vacances. Parmi les 228 écoles de la CSDM, une quinzaine participent à ce programme.

Alain Perron a également fait le point sur l’aide alimentaire offerte par la CSDM.

En bref, les écoles défavorisées comme Bedford bénéficient de la Mesure alimentaire (ou bonifiée). «De plus, l’organisme Fourchettes et compagnie est partenaire et financé par la CSDM pour offrir la mesure alimentaire dans les écoles Bedford et du Petit Chapiteau», a-t-il rappelé.

Bilan
La CSDM administre la mesure alimentaire avec l’aide financière du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) pour les élèves fréquentant les écoles situées dans le territoire établi selon le critère de défavorisation du Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal et vivant au sein d’une famille disposant d’un faible revenu selon Statistiques Canada.

En 2012-2013, 48 % des élèves de la CSDM sont issus de milieux défavorisés et susceptibles d’avoir recours à la mesure alimentaire qu’elle administre. Plus de 12 000 élèves ont accès à des repas équilibrés à faible coût (un dollar) tandis que la contribution demandée aux parents après plus de 20 ans est 50 cents.

La CSDM investit notamment des fonds pour nourrir ses élèves dans le besoin depuis plusieurs années, rappelle Alain Perron.

Soulignons que depuis la mise à jour de la carte de défavorisation, certaines écoles classées dans la tranche de 0% à 19% ne répondent plus aux critères d’admissibilité.

La CSDM a malgré tout maintenu les mesures transitoires (mesure bonifiée). Elle a consacré en 2012-2013 plus de 1,5 million $ de son budget pour soutenir ces écoles.

La CSDM a distribué des collations à 70 écoles primaires (sur 146 écoles) dont le financement provient du Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal (CGTSIM).

Elle a également distribué du lait à tous les élèves des écoles primaires.

Selon la tranche de défavorisation
0% à 19,99% distribution de lait 4 jours par semaine et yogourt la cinquième journée
20% à 29,99% distribution de lait 5 jours par semaine
30% à 49,99% distribution de lait 3 jours par semaine
50% et plus distribution de lait 2 jours par semaine

 

Marie Cicchini | redaction@lesactualites.ca

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top