lundi 10 juin 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Société / Community » Lutte à l’agrile du frêne: un appel aux citoyens

Lutte à l’agrile du frêne: un appel aux citoyens

La Ville de Montréal intensifie ses efforts dans la lutte contre l’agrile du frêne et invite les citoyens à continuer de lutter activement contre cet insecte ravageur pour protéger sa forêt urbaine.

Une grande partie de frênes à Montréal se trouvent sur des terrains privés. Les propriétaires de cette essence d’arbres sont invités à les protéger comme le fait la Ville sur le domaine public, en les traitants avec un biopesticide.

Pour limiter sa propagation, la Ville de Montréal a mis en place un programme de dépistages préventifs, déchiquetage de branches sur place, injections de biopesticide, pose de pièges, abattages stratégiques des frênes infestés.

Il s’agit d’une stratégie efficace pourvu que la détection de l’insecte soit faite à un stade précoce, selon Josée Duplessis, responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts.

La Ville de Montréal pourrait perdre un arbre de rue sur cinq à cause de cet insecte ravageur. «C’est énorme. Pour y faire face, nous devons poser, ensemble, des gestes simples. Aidez-nous à les protéger», a pour sa part demandé Christian G. Dubois, responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens lors de la présentation récemment du Bilan 2012 et du programme 2013 de lutte contre l’insecte ravageur.

En 2012, sept nouveaux foyers d’infestation ont été découverts grâce aux dépistages par écorçage de branches, dont deux dans l’arrondissement l’arrondissement de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce – conséquence du rayonnement de l’important foyer de Hampstead.

La Ville a investi 1,4 M $ l’année dernière pour combattre l’agrile du frêne.  À Montréal, environ 1100 frênes ont été injectés avec du biopesticide TreeAzin et seulement 35 frênes publics infestés ont été abattus pour tout le territoire montréalais.

 

Comment disposer des branches?

Jusqu’au 30 novembre, il faudra déposer les branches de feuillus à part des autres résidus verts. Elles doivent être rassemblées en paquets et déposées en bordure de rue, et les citoyens doivent ensuite aviser l’arrondissement en composant le 311.

Pour toutes questions concernant la lutte à l’agrile du frêne, les citoyens peuvent composer le 311 ou visiter le site ville.montreal.qc.ca/agrile

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top