mercredi 17 avril 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Ruelles vertes : le projet suscite des réactions mitigées
Ruelles vertes : le projet suscite des réactions mitigées

Ruelles vertes : le projet suscite des réactions mitigées

Les résidents ont exprimé des réactions mitigées lors du lancement du programme de ruelles vertes dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, le 22 avril dernier.

Verdir la ruelle en plantant quelques arbustes fruitiers, en installant des bacs à fleurs et des vignes grimpantes est un projet que plusieurs riverains ont trouvé beau lors de sa présentation à la conférence de presse qui a eu lieu sur une ruelle entre la rue Old Orchard et Marcil, près du boulevard De Maisonneuve.

Ce programme élaboré dans le cadre du Plan de développement durable vise également à réduire le phénomène des îlots de chaleur. «Il procurera plus de fraîcheur durant les canicules et permettra aux résidents de profiter d’un espace convivial. Même des ruelles bétonnières comme celle-ci peuvent être verdies», a souligné le maire de l’arrondissement Lionel Perez.

Toutefois, les résidents interviewés par le journal ont exprimé leurs réserves sur les aspects pratiques du projet. «C’est assez sale ici. Les fleurs, c’est bien beau, mais il faut surtout nettoyer la ruelle», a constaté une résidente, Jennifer Allen.

Éric Longtin croit que les effets du projet seront vite effacés. «Oui, je suis pour que la ruelle soit belle, mais il y a tellement de sans-abris qui se promènent par ici», a raconté le résident.

«Il y a des vandales qui vont voir quelque chose de beau et ils vont le casser, ils vont arracher des fleurs… On ne peut même pas laisser un vélo ici. Je l’ai laissé pour cinq minutes et ils me l’ont volé!»

Plusieurs sont contents que la ruelle reste ouverte à la circulation. «Dans le cas contraire, il y aurait beaucoup de plaintes, car on a besoin de se garer en arrière de nos maisons. Il n’y a pas assez de places de stationnement dans la rue», a dit Rita Bauer, une riveraine.

Peter McQueen, conseiller de Notre-Dame-de-Grâce, est du même avis. Il a rappelé qu’il est important que les camions, les pompiers et les véhicules des résidants puissent passer dans cette ruelle étroite. En conséquence, les aménagements seront minimes. Il existe cependant des ruelles où le projet peut aller plus loin.

La ruelle située dans le quadrilatère des rues Old Orchard, De Maisonneuve Ouest, Marcil et Sherbrooke Ouest n’est qu’un premier projet. M. Perez a annoncé cinq ruelles vertes pour cette première année. «Notre but est d’offrir une expertise et un soutien financier. On a une enveloppe de 25 000$ pour l’année 2013».

L’aménagement des ruelles vertes nécessite un fort engagement des résidents, et surtout l’appui d’une majorité des riverains, soit 51%. Pour participer à ce programme, il faut soumettre une demande à l’écoquartier, qui évalue la faisabilité des projets soumis et fait une sélection en fonction du potentiel de verdissement, de l’impact sur le milieu et de la participation des riverains. Une représentante de l’écoquartier NDG, Nikki Schiebel, précise qu’il faut créer un comité composé d’au moins trois résidents pour chaque ruelle.

La prise en charge du projet préoccupe certains riverains. «C’est un projet intéressant, mais on va voir s’il va se concrétiser. On espère que ce ne sera pas une promesse parmi tant d’autres», glisse Jennifer Allen.

Toutefois, Caroline Langis, chargée de communication pour l’arrondissement, croit que le premier projet est très bien parti, car plusieurs résidents étaient d’accord. «Je pense que d’ici la fin d’été, on va déjà avoir quelque chose».

Anna Rozanova
Photo : Anna Rozanova

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top