mercredi 17 avril 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Société / Community » Promenade de Jane: Pleins feux sur l’histoire et les enjeux des quartiers
Promenade de Jane: Pleins feux sur l’histoire et les enjeux des quartiers

Promenade de Jane: Pleins feux sur l’histoire et les enjeux des quartiers

Partir à la découverte de l’histoire de son quartier ou échanger sur un enjeu important touchant ses concitoyens, voilà ce que propose la cinquième Promenade de Jane, volet citoyen de la Semaine du piéton qui se termine le 5 mai prochain.

Les citoyens de Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce sont invités à s’inscrire à l’une des quatre marches prévues dans leur arrondissement, ce week-end du 4 et 5 mai.

Chaque promenade d’environ deux heures se déroule sous un thème précis et sont animées par des bénévoles, dont plusieurs porte-paroles d’organisme ou des citoyens. Le conseiller en aménagement du CEUM, Tristan Bougie, estime que cet événement est une façon de parler des enjeux et de sensibiliser les gens.

Dans l’arrondissement, c’est le cas avec la marche organisée par Projet Genèse: Une communauté mobilisée pour le logement social: peut-on parler plus fort qu’un condo? Celle-ci se tiendra le samedi 4 mai à 13 h 30, en français, et le lendemain, même heure, en anglais. Le point de départ se trouve au métro Namur. «J’ai choisi ce thème afin d’illustrer l’importance de l’action directe des citoyens, ce qui est tout à fait dans l’esprit du travail de Jane Jacobs», souligne Line Bonneau, organisatrice de la marche et résidente de Côte-des-Neiges.

L’organisme rappellera le contexte entourant cet enjeu majeur dans le quartier puisque depuis plus de 20 ans, des résidents de Côte-des-Neiges demandent la construction de logements sociaux sur les terrains de l’ancien hippodrome Blue Bonnets, à l’ouest de Mountain Sights. Ainsi, au cours de cette promenade de Jane, dans le quartier adjacent à cet ancien hippodrome, les marcheurs pourront se familiariser et échanger sur l’action des groupes de logement, le besoin et l’état du logement social au Québec, le Projet Hippodrome et la relation entre la justice sociale et le développement durable.

Deux autres promenades sont prévues le samedi 4 mai, dont NDG historique — hier, aujourd’hui et demain, à 10 heures. Le citoyen Kevin Copps traitera, dans les deux langues, du peuplement de Notre-Dame-de-Grâce, de ses origines à aujourd’hui, en soulignant sa croissance rapide et l’architecture de plusieurs bâtiments. Ce circuit débutera à l’église NDG, sise au 5333 avenue Notre-Dame-de-Grâce.

À 10 h 30, la Société environnementale de Côte-des-Neiges (SOCENV) invite les citoyens, pour une deuxième année consécutive, à découvrir Les trésors cachés de la rue de Courtrai. Le parcours commencera à l’entrée du 6767, chemin de la Côte-des-Neiges. Une visite de la rue permettra de revoir son passé agricole au début du 20e siècle et de révéler certaines perles architecturales comme la boulangerie Inewa, la maison des jeunes, le projet Quartier 21 en cours, les coopératives d’habitation, les temples et les mosquées.

M. Bougie s’attend à une vingtaine de participants pour chacune des promenades. «Les gens sont appelés à participer, à partager leur vécu. C’est très dynamique», mentionne-t-il.

Coordonné par le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), cet événement clôt une série de conférences publiques et de formations à l’intention des professionnels de l’aménagement, des gestionnaires et des élus.

Au total, 59 Promenades de Jane se tiendront à Montréal grâce à l’engagement de plus d’une soixantaine de bénévoles et d’élus de Rosemont-La Petite-Patrie, du Plateau Mont-Royal, du Sud-Ouest et de la ville de Côte Saint-Luc. Le conseiller en aménagement du CEUM souligne qu’il s’agit de la première fois que des élus voient en cet événement l’occasion de se rapprocher de leurs citoyens.

La Promenade de Jane est présentée dans 17 pays et dans une centaine de villes dont Caracas, Canberra, Philadelphie, Toronto et Paris. En 2012, l’événement avait été organisé dans 85 villes et plus de 12 000 marcheurs, dont 1700 à Montréal, avaient participé à l’un des 615 parcours urbains.

Pour participer, les marcheurs peuvent s’inscrire via Internet sur le site du CÉUM www.ecologieurbaine.net/promenade.

Josianne Haspeck
Photo gracieuseté

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top