dimanche 20 août 2017
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Lionel Perez face aux nouvelles réalités
Lionel Perez face aux nouvelles réalités

Lionel Perez face aux nouvelles réalités

Depuis son arrivée à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Lionel Perez adopte très volontiers, à titre d’indépendant, le travail de son prédécesseur en ce qui concerne les services aux citoyens et sa vision, a-t-il dit dans une entrevue au bureau d’arrondissement.
Fondateur d’une compagnie qui traite de services corporatifs, Lionel Perez a acquis une expérience d’affaires professionnelle et un engagement dans la communauté qui lui ont indiqué le chemin vers une carrière en politique municipale, débutée à titre de conseiller du district de Darlington. «Je suis content de l’avoir fait», dit-il sur un ton catégorique.
À l’aise en français comme en anglais, ce maire juif est porte-parole des élus dans le dossier de l’environnement durable en plus de s’impliquer dans divers dossiers.
Selon lui, Michael Applebaum a laissé un «legs extraordinaire ces dix dernières années» en mettant l’accent sur les services aux citoyens. C’est avec fierté qu’il parle de la qualité des services et de la disponibilité des services de base à tous les niveaux. «On traite toujours de dossiers qui préoccupent les citoyens», dit-il en appuyant ses mots.
Doté d’un esprit cartésien, Lionel Perez dirige avec fermeté l’arrondissement où sont apparus par exemple un centre sportif et des projets d’envergure comme le secteur le Triangle. «On travaille avec la Ville-centre pour essayer de tirer avantage du potentiel inouï de l’hippodrome», dit-il. Vient ensuite le potentiel de développement d’une véritable technopole de la santé autour des grands hôpitaux et du campus Glen du CUSM. À vrai dire, que demander de plus pour attirer du monde dans l’arrondissement?
L’ex conseiller de Darlington a également fait du chemin. Il a été un an membre du Comité consultatif d’urbanisme (CCU). Il a traité des budgets à la Commission sur les finances et l’administration de la Ville ainsi qu’à la Commission sur les transports et les travaux publics de la Ville. Depuis plus de deux ans, il est vice-président de la Commission sur l’examen des contrats, où il assume la présidence par intérim depuis la fin novembre. Le processus ayant montré ses failles, il se donne comme défi d’améliorer le processus et d’amener de nouvelles façons de faire les choses.
Lionel Perez prône davantage de transparence dans la gouvernance pour redonner confiance aux citoyens dans la lignée des changements qui s’opèrent à la mairie de Montréal. Ainsi est apparue la diffusion en direct des séances ordinaires du conseil d’arrondissement sur le Web. Les sommaires décisionnels de tous les conseils sont désormais accessibles en ligne.
Déjà, il a dû gérer la plus importante tempête de neige de la saison jusqu’à maintenant. En ce qui concerne les patinoires extérieures, si chères à Michael Applebaum, elles sont pourtant restées ensevelies sous 45 cm de neige tombée en une journée, soit 2 cm de plus que le record établi en 1971. Le déblaiement de la neige s’est fait sur les rues jugées prioritaires pour les hôpitaux et le transport en commun. C’était le choix des services en raison de cette situation unique, mais normalement, elles seront déblayées, rassure-t-il.
Face à la série de redoux qui retarde l’ouverture de patinoires extérieures, l’arrondissement n’est pas le seul. «On est à la merci de dame nature», souligne-t-il. L’arrondissement a décidé de ne pas monter la glace si c’était bientôt à recommencer. «Toute la région de Montréal y fait face et nos services y travaillent de façon très conséquente», dit-il.
Il existe une deuxième réalité que le maire doit gérer. Le conseil d’arrondissement comprend trois indépendants et deux membres d’autres partis. Pourtant, le mot d’ordre est «collaboration». C’est ultimement une question de loyauté. «La priorité, c’est la réalité des citoyens et des citoyennes», indique-t-il. «Il n’y a pas beaucoup de conflits de façon générale. Même quand il y avait deux partis seulement», souligne le maire.
Lionel Perez croit profondément au potentiel des nouvelles technologies et des médias sociaux  pour mieux servir la population, pour mieux faire les choses, pour mieux communiquer. «C’est quelque chose dans laquelle je vais mettre des efforts», promet-il.
De même, il veut en faire davantage dans le dossier du développement durable. «J’ai mis en place une nouvelle pratique administrative concernant les ruelles vertes», dit le maire, qui entend l’encourager grâce à l’implication et la mobilisation citoyenne. Le temps est venu, compte tenu de l’évolution des connaissances et des valeurs à cet égard dans la population.

Marie Cicchini | redaction@lesactualites.ca
Photo gracieuseté de l’arrondissement CDN-NDG

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top