Mardi 23 avril 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca

























Un jeu de boules en plein cœur de la ville
Article mis en ligne le jeudi 21 mai
 
Photo René le Clère
Des joueurs de bowling green, ou boulingrin.
Étrange appellation que celle de « boulingrin » !
Le « boulingrin » de Westmount se trouve sur la rue Sherbrooke Ouest, à deux pas à l’ouest de l’Hôtel de ville, sur des terres alors louées au Domaine Monk. Le terrain appartient maintenant à la ville de Westmount.
Les étymologistes disent que le mot vient de l’anglais bowling-green, pour « jeu de boules sur gazon ».
Le boulingrin de Westmount est le plus ancien de la province de Québec. Depuis sa fondation, en 1902, de nombreuses personnes y jouèrent et y jouent encore pendant les beaux jours d’été, sans s’arrêter, ni pendant les deux guerres mondiales, ni pendant la Récession de 1929.
Une notice historique sur le château d’Arlay, dans le Jura (France) mentionne la présence d’un « boulingrin » dans son magnifique parc de huit hectares aménagés à partir de 1770.
Le boulingrin de Westmount, s’il n’est pas aussi ancien, n’est pas né d’hier. En 2002, il a fêté son centenaire.C’est l’immigrant écossais James Brown qui en fut l’instigateur, en 1902. Bien sûr, le Club commença bien modestement. En 1903, il ne comptait que 23 membres. Actuellement, on y compte environ 70 personnes.

Jouer aux boules
Le jeu de boules sur un boulingrin s’apparente à la pétanque, si chère au sud de la France, mais la boule, dans notre cas, n’est pas parfaitement ronde et est légèrement déformée. Cette boule n’est pas lancée, mais roulée comme au bowling. Sa surface de roulement n’est pas un plancher, mais un gazon sans aucun obstacle. À cause de la forme de la boule, sa trajectoire n’est pas rectiligne, mais incurvée… Il faut donc attraper la technique pour réussir ses bons coups.Une petite balle blanche est utilisée, appelée « Jack ». À la pétanque, cette petite balle est appelée « cochonnet ».Le jeu se joue presque toujours à l’extérieur et l’équipe peut être composée de deux à quatre joueurs.
Bien sûr, à ses débuts, l’adhésion au Club était uniquement réservée aux hommes. Ce n’est qu’en 1935 que les femmes y furent admises. À partir de 1940, le Comité de direction organisa des tournois mixtes, mais… le dimanche après-midi seulement!
Vers 1983, il a été question de fermer le Club devant les dettes de fonction-nement accumulées et les frais d’entretien du terrain et des installations.
Le visiteur prendra plaisir à regarder ce sport, où les joueurs, femmes et hommes, surtout d’un certain âge, mais aussi des jeunes, s’amusent sérieusement et silencieusement. Pas de bruit, pas de musique. Le silence.Les canotiers blancs des hommes ont été remplacés par des casquettes à visière de typographe. Et les femmes ne portent plus la robe longue. Dommage! Mais tous sont encore habillés de blanc.Entre deux parties, les joueurs vont siroter du thé. Certains jouent aussi au bridge dans le Club-house. C’est vraiment l’endroit rêvé pour échanger ses souvenirs et… passer le temps.

Un membre particulier
Depuis sa fondation, le Club de tennis sur pelouse de Westmount compta de nombreux membres honorables et sans histoire. L’identité d’un des ses membres fut un jour révélée au grand jour… alors que personne ne soupçonnait sa présence!
C’était le « bourreau » de la prison provinciale de Bordeaux, dans le nord de Montréal!

Sous-station d’électricité
En 1995, la ville de Westmount était à la recherche d’un endroit pour installer une sous-station d’électricité.
La « sous-station souterraine de Saint-Antoine » a donc été construite sous le terrain du boulingrin. Un Club-house tout neuf a été reconstruit en 1997, conforme à l’original, et les pelouses ont depuis repoussé et reverdi. Personne ne peut actuellement s’imaginer ce qui se passe à dix mètres sous terre!
Le Club de boules sur gazon de Westmount (The Westmount Lawn Bowling Club) est bien sûr ouvert à tout le monde. Jouer aux boules sur pelouse est un sport de la gentry, la noblesse. La tradition dit que le marin et corsaire anglais sir Francis Drake (vers 1540-1596) termina calmement son jeu au boulingrin avant de partir prendre part à la défaite de l’Invincible Armada (1588).

[ René le Clère ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca