Lundi 17 juin 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca

























Reconstruction de l’aréna et de la piscine
Un plan détaillé sera présenté en avril
Article mis en ligne le jeudi 12 févrrier
 
Photo Denis Bélanger
Le docteur Henry Olders demande à la Ville de donner tous les détails du projet.
Le projet de reconstruction des installations sportives de la rue Sainte-Catherine se précise. Les élus de la municipalité de Westmount viennent d’apprendre que le bâtiment sera moins imposant que ce qu’avait exprimé la population. Ils prévoient la présentation d’un plan détaillé du projet dès ce printemps.

La firme d’architecte Lemay vient de terminer la première phase du projet, qui consiste à déterminer ce qu’il est possible de réaliser. La firme entamera sous peu la deuxième phase, soit la préparation d’un plan architectural. Le conseil lui a d’ailleurs octroyé un montant de 271 000 $ pour la réalisation de cette étape. La résolution à cet effet a été adoptée lors de la séance ordinaire du conseil de février.

Rappelons qu’en avril 2008, la municipalité de Westmount avait rencontré des citoyens pour recueillir leurs idées sur le projet. On avait exprimé le souhait de renouveler la piscine extérieure et d’aménager deux patinoires intérieures de la dimension de celles de la Ligue nationale de hockey (LNH). En outre, on avait proposé la création d’un centre pour adolescents, ainsi que la construction d’un troisième étage où des salles permettraient la tenue d’activités diverses. La firme Lemay a indiqué que plusieurs de ces idées ne pourront pas être retenues.

« Nous avons su que ce que nous souhaitions était trop grand. Il aurait été impossible de construire un tel bâtiment sans enlever une partie importante de la verdure et des arbres, a déclaré la mairesse Karin Marks, qui a dévoilé cette information au public lors de la séance ordinaire de février du conseil. Nous aurons une piscine et deux patinoires, mais une seule d’entre elles aura la dimension d’une surface de jeu de la LNH. Il n’y aura pas de troisième étage et le centre pour adolescents sera plus petit. Nous évaluons actuellement la possibilité d’avoir un étage souterrain. Des analyses du sol seront effectuées. »

Mme Marks a affirmé que le bâtiment contiendrait des particularités environnementales qui s’inscrivent dans les principes de développement durable. La Ville souhaite que l’édifice puisse obtenir au moins une reconnaissance LEED de niveau certifié, le plus bas des quatre échelons de certification. La norme LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) forme un système de reconnaissance des caractéristiques environnementales de l’architecture des bâtiments. Plus le bâtiment possède des caractéristiques écologiques reconnues, plus son niveau de certification sera élevé.

Les plans préparés par les architectes devraient être présentés à la population en avril. « Les citoyens auront leur mot à dire. Nous tiendrons deux journées de consultation et d’information, et nous expédierons des dépliants d’information. Nous voulons également embaucher une firme pour tenir un sondage, afin de savoir si les citoyens veulent vraiment du projet qui leur sera présenté. Notre décision sera prise en fonction de ce sondage. »

Le budget global dédié au projet est de 25 millions de dollars. Les élus entendent bien solliciter les diverses sources de financement possibles. Aucune subvention n’a encore été octroyée pour la reconstruction des installations sportives, comme le souligne Mme Marks. « Nous avons déjà fait une demande de subvention auprès du gouvernement provincial. Nous cognerons aussi à la porte du gouvernement fédéral où de nouvelles sommes d’argent seront offertes à la suite du dépôt du dernier budget. » Le lieu récréatif sera érigé au même endroit où se trouvent les installations sportives actuelles.

Entre transparence et rapidité
Les citoyens présents à l’assemblée publique étaient contents des dernières nouvelles dans ce dossier. Jim Sims a prié la mairesse Karin Marks que le projet se concrétise le plus rapidement possible. « Tenez-vous-en à votre échéancier initial, nos jeunes ont besoin de ces nouvelles installations. Les infrastructures actuelles ne répondent plus à la demande et plusieurs filles ne peuvent se trouver une équipe pour jouer au hockey. »

De son côté, Luc Rivest suggéré que le bâtiment ait le plus possible de composantes à caractère durable. « C’est important d’avoir un bâtiment vert. Ce projet est important pour l’avenir. C’est en parlant de développement durable qu’on se préoccupe de l’avenir. J’espère que vous ferez tous les efforts nécessaires en ce sens. »

La mairesse Karin Marks a répondu que le complexe sportif serait construit dans les limites du possible. « Il y a toujours une différence entre ce que nous voulons faire et pouvons faire. Il y a des règles et un budget à respecter. Je le répète, nous voulons que ce bâtiment ait une certification LEED. »

Certains citoyens, dont le docteur Henry Olders, membre et ancien président de l’Association municipale de Westmount (AMW), ont demandé à la Ville de faire preuve d’une plus grande transparence. M. Olders salue les intentions de présenter le plan aux citoyens, mais croit que le conseil peut en faire davantage. « Les informations que vous avez en mains pourraient être mises à la disposition des citoyens maintenant. Cela nous permettrait d’être encore mieux informés, ce qui permettra de mieux comprendre ce qui nous sera présenté en avril ».

Mme Marks a répondu en premier lieu que la municipalité ne connaît pas encore tous les détails du projet. « Laissez-nous le temps de recueillir toutes les informations et de vous présenter quelque chose de concret et non d’hypothétique. Nous vous dévoilerons les plans ce printemps et nous prendrons une décision en fonction des préférences et désirs de la communauté. »

[ Denis Bélanger ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca