Lundi 25 mars 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca

























Fonctionnement de l’agglomération de Montréal
Westmount signe une entente
Article mis en ligne le mardi 17 juin 2008
 
Photo Ariane Lafrenière
Attendue depuis des mois, cette entente est un véritable soulagement pour les représentants du gouvernement provincial, de la ville de Montréal et des villes reconstituées.
Nathalie Normandeau, vice-première ministre et ministre des Affaires municipales et des Régions, a enfin annoncé aux médias une entente entre Montréal et les municipalités défusionnées de l’agglomération le 12 juin dernier.
« Nous cherchions un large consensus, nous avons l’unanimité. […] Toutes les villes adhèrent au projet de loi », a-t-elle affirmé, visiblement heureuse d’être parvenue à une entente. Le projet de loi 22 a donné bien du fil à retordre à la ministre qui devait naviguer entre les demandes des 15 maires des villes reconstituées et celles du maire Gérald Tremblay. « Il est maintenant temps de tourner la page sur la période trouble des débats sur les fusions et les défusions », a déclaré le maire de Montréal. Selon lui, cette entente sera à la base d’un nouveau partenariat entre la métropole et les villes reconstituées.
Bien qu’elle se dise généralement contente du résultat, la mairesse Karin Marks a mis un bémol sur les paroles enthousiastes du maire Tremblay et de la ministre Normandeau. « Il serait naïf de ma part et de celle des autres maires de croire que tout est réglé, mais cela démontre la bonne foi de tous », a affirmé la mairesse de Westmount qui représentait l’ensemble des maires des villes reconstituées de l’agglomération. Elle a par la suite ajouté qu’elle croyait que l’entente permettrait de régler plus facilement les problèmes qui pourraient éventuellement surgir.
Il est à souligner que l’adoption de cette entente est conditionnelle à l’appui des partis d’opposition à l’Assemblée nationale.

Principaux éléments de l’entente
Afin d’améliorer le fonctionnement de l’agglomération, les différents acteurs ont accepté la mise en place d’un secrétariat de liaison. Celui-ci aura comme principale tâche de répondre aux demandes d’information des membres du conseil d’agglomération.
De plus, à partir du 1er janvier 2009, les citoyens des villes reconstituées auront droit à un seul compte de taxes. Le mode de financement de l’agglomération se fera à partir de quotes-parts. La compétence du réseau de voirie artérielle sera décentralisée au profit des villes défusionnées de l’agglomération. Deux améliorations majeures pour Karin Marks qui considéraient ces éléments comme des irritants. « Les résidants veulent savoir que ce qu’il y a dans leur ville est la responsabilité des élus de cette ville », a-t-elle affirmé.
La liste des équipements considérés d’intérêt collectif (par exemple, le parc du Mont-Royal, la Cité des Arts du cirque, le réseau cyclable panmontréalais) a été révisée à la baisse. Cette mesure aura pour effet d’alléger la contribution pécuniaire des villes reconstituées dans ce domaine.
Il y aura également la création d’une table de travail formée de représentants des différentes parties pour assurer un suivi des dossiers.

[ Ariane Lafrenière ]




Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca