Mardi 23 juillet 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca

























Élection scolaire dans le secteur anglophone de Westmount
Article mis en ligne le jeudi 25 octobre 2007
L’ancien directeur de FACE veut s’impliquer politiquement
   
Photo courtoisie
Nick Primiano considère que « si l’école publique devient faible, c’est la société entière qui s’affaiblit ».

Nick Primiano, ex-directeur de l’école bilingue FACE, a décidé de présenter sa candidature à Westmount, invoquant bien y connaître les gens et les programmes d’études. Il propose aux électeurs de la Commission scolaire English-Montreal plus de vingt-cinq années d’expérience au service de l’école publique, à la fois comme enseignant et directeur.
« Je crois que le moment est venu de m’impliquer au niveau politique. Je ne le dis pas négativement, mais lorsqu’on regarde l’ensemble des commissaires, on découvre qu’il y en a très peu qui sont des éducateurs », raconte l’actuel directeur de l’école secondaire Lac des Deux-Montagnes, qui habite à Notre-Dame-de-Grâce.
Nick Primiano est un personnage connu du milieu de l’éducation. À pareille date l’an dernier, il démis-sionnait dans la tourmente de son poste à l’école artistique FACE, après y avoir été suspendu avec solde par la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Les élèves, les parents et l’Association montréalaise des directions d’établissement scolaire lui avaient manifesté un solide appui
La CSDM lui reprochait d’avoir utilisé le budget du service de garde à des fins contraires aux pratiques et politiques institutionnelles. Avec du recul, le candidat pense que l’heure était venue pour FACE d’avoir un nouveau directeur, lui qui était en poste depuis 1991 : « Un directeur d’école reste en moyenne trois ans à la même école. Peut-être que ma vision était devenue limitée ».
Aujourd’hui, Nick Primiano fait du porte-à-porte à Westmount pour se faire connaître des électeurs et leur expliquer sa vision de l’école publique. « Je veux des programmes variés, intéressants et inspirants pour les élèves. À une époque, les enfants s’inscrivaient à l’école du quartier. Maintenant, les parents font du shopping ! L’école publique doit être forte et fonctionnelle ». Il en va, selon lui, de l’avenir de toute la société.

Développer l’école communautaire
S’il est élu le 4 novembre, M. Primiano promet de consacrer l’énergie nécessaire afin de bien connaître ses collègues commissaires. Il espère que cela leur permettra « d’aboutir à un rêve commun et d’avoir des actions communes ».
Mais le candidat veut d’abord et avant tout que l’école soit davantage ouverte à la communauté. En multipliant les partenariats avec cette dernière, il estime que les institutions scolaires deviendront plus sécuritaires et pourront offrir plus de services aux élèves.
Comme il le fit à l’école FACE, Nick Primiano promet de solliciter la collaboration et la participation des parents au quotidien : « Mon ambition principale dans les écoles où j’ai travaillé a toujours été de faire en sorte que les parents s’impliquent le plus possible dans l’école de leurs enfants et ça a porté fruit ».
[ Alexandra Viau ]


Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca