Vendredi 19 avril 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca

























De partielle à générale
Quel impact sur les dépenses électorales?
Article mis en ligne le jeudi 25 septembre 2008
Quand les élections s’étirent à n’en plus finir, qu’advient-il des dépenses électorales des candidats? Les Actualités s’est posé la question quand l’élection partielle prévue dans Wesmount-NDG a été annulée afin de faire place à une élection générale.
Les candidats, qui faisaient campagne depuis plusieurs semaines déjà, voire des mois pour certains, ont dû se réajuster afin de poursuivre leur marathon électoral. S’ils doivent investir de l’énergie supplémentaire, ils peuvent au moins se réjouir du remboursement qu’ils recevront, une somme proportionnelle aux dépenses électorales déjà engendrées.
« La loi prévoit un remboursement proportionnel à leurs dépenses. Ils ne commenceront pas la campagne avec un trou dans leur budget », explique Gilles Paquin de Élections Canada. Il ajoute que l’annulation d’une élection partielle à cause du déclenchement d’une élection générale est une situation rare, mais qui s’est déjà présentée par le passé.
Pour obtenir son remboursement, « le candidat doit présenter un rapport au directeur général des élections. Il doit faire la liste de toutes les dépenses qu’ils ont faites pour les élections, par exemple la publicité, la location de local, le téléphone. Puis, une autre liste avec les dépenses personnelles du candidat comme le transport en taxi. Nous enlevons de ce total les dons de plus de vingt dollars qu’il a déjà reçu et nous remboursons la différence. Par exemple, un candidat qui a dépensé 3000$ et qui a reçu 1000 $ de dons recevra un remboursement de 2000 $. Donc, ils ne perdent rien », poursuit-il.
Les candidats devaient également recommencer le processus d’inscription en recueillant de nouveau les cent signatures nécessaires pour voir son nom sur le bulletin de vote. « Ils ont quand même un mois pour ça », mentionne Gilles Paquin. D’ailleurs, au moment de mettre sous presse, la majorité des candidats des cinq principaux partis étaient déjà confirmés dans les circonscriptions d’Outremont, de Mont-Royal, de Notre-Dame-de-Grâce-Lachine et de Westmount-Ville-Marie. La date limite pour soumettre sa candidature est le 25 septembre.
« S’il obtient au moins 10% du vote exprimé, on lui rembourse 60% des dépenses. Pour le parti, il doit avoir obtenu 2% de moyenne à travers le Canada ou avoir obtenu 5% dans une ou plusieurs circonscriptions. Parce que ce n’est pas tous les partis qui ont des candidats partout », conclut Gilles Paquin.

[ Ariane Lafrenière ]




Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca