Mardi 22 janvier 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca

























ÉLECTIONS 2008

Aucune surprise dans Westmount-Saint-Louis
Article mis en ligne le jeudi 11 décembre 2008
La circonscription de Westmount-Saint-Louis n’a pas connu de grande surprise le 8 décembre. Le libéral Jacques Chagnon, a remporté la victoire dans ce château fort du PLQ. Le député a cependant recueilli un plus grand pourcentage des votes qu’aux dernières élections. En effet, il a raflé 74,93 % des voix comparativement à 67,59 % en 2007. Il a obtenu une majorité de 9516 voix sur sa plus proche rivale, la jeune candidate du Parti québécois, Daniella Johnson-Meneghini.
Le taux de participation des électeurs de Westmount-Saint-Louis a cependant connu une forte baisse. En effet, seulement 36,7 % des électeurs inscrits se sont présentés aux urnes. En 2007, le taux de participation était de 49,23 %.
[ Ariane Lafrenière ]


Résultats aux élections du 8 décembre
Candidat (appartenance politique
Nombre de votes
% des votes
Chagnon, Jacques (Parti libéral du Québec)
11 041
74,93 %
Johnson-Meneghini, Daniella (Parti québécois)
1 525
10,35 %
Daoust, Patrick (Parti vert du Québec)
1 090
7,40 %
Alexan, Nadia (Québec solidaire)
641
4,35 %
Priftakis, Léonidas (Action démocratique du Québec)
438
2,97 %
Source : Directeur général des élections du Québec



Quelques mots sur vos candidats
Article mis en ligne le jeudi 27 novembre 2008
Nadia Alexan,
Québec solidaire
Ce sera la deuxième fois que la candidate de Québec solidaire, Nadia Alexan, se présentera sous la bannière de ce parti dans Westmount–Saint Louis. Elle avait recueilli 4 % des votes lors des dernières élections générales. Elle a également tâté de la politique au niveau fédéral puisqu’elle avait représenté les néodémocrates en 2004 dans la circonscription de Brossard–La Prairie.
Native d’Alexandrie, en Égypte, Nadia Alexan s’est affirmée comme militante depuis plusieurs années, notamment avec la fondation d’Action citoyenne. Par l’entremise de cet organisme, elle organise des conférences mettant en vedette différents acteurs connus pour leur implication dans les milieux sociaux. En 1996, elle fonde et coordonne la section montréalaise du Conseil des Canadiens, organisme qui lutte pour la justice sociale. Elle milite également au sein de l’organisme ATTAC, l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne.
Détentrice de trois baccalauréats en littérature anglaise, en éducation et en sciences politiques, Nadia Alexan a fait carrière comme professeure de langue et de littérature anglaise au secondaire, dans le réseau des écoles publiques de Montréal.




Quelques mots sur vos candidats
Article mis en ligne le jeudi 27 novembre 2008
Nadia Alexan,
Québec solidaire
Ce sera la deuxième fois que la candidate de Québec solidaire, Nadia Alexan, se présentera sous la bannière de ce parti dans Westmount–Saint Louis. Elle avait recueilli 4 % des votes lors des dernières élections générales. Elle a également tâté de la politique au niveau fédéral puisqu’elle avait représenté les néodémocrates en 2004 dans la circonscription de Brossard–La Prairie.
Native d’Alexandrie, en Égypte, Nadia Alexan s’est affirmée comme militante depuis plusieurs années, notamment avec la fondation d’Action citoyenne. Par l’entremise de cet organisme, elle organise des conférences mettant en vedette différents acteurs connus pour leur implication dans les milieux sociaux. En 1996, elle fonde et coordonne la section montréalaise du Conseil des Canadiens, organisme qui lutte pour la justice sociale. Elle milite également au sein de l’organisme ATTAC, l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne.
Détentrice de trois baccalauréats en littérature anglaise, en éducation et en sciences politiques, Nadia Alexan a fait carrière comme professeure de langue et de littérature anglaise au secondaire, dans le réseau des écoles publiques de Montréal.




5 questions aux candidats de Westmount–Saint-Louis
Article mis en ligne le jeudi 27 novembre 2008
À l’occasion de l’élection se tenant le 8 décembre prochain, Les Actualités a posé cinq questions à saveur locale aux candidats se présentant dans Westmount–Saint-Louis. Ils ont tous répondu à nos questions, à l’exception du candidat adéquiste, Léonidas Priftakis, qui a dû annuler l’entrevue téléphonique prévue avec Les Actualités à cause d’un conflit d’horaire. Il lui était impossible de nous accorder une autre entrevue avant de mettre sous presse. C’est pourquoi vous ne pourrez lire ses réponses.


La construction du Centre universitaire de santé McGill à la frontière de la Ville de Westmount va de l’avant. La construction du CUSM est-elle un avantage ou un inconvénient pour les habitants de Westmount et pourquoi?

Nadia Alexan, Québec solidaire : « Je pense que ce n’est pas un avantage parce que nous avons déjà ici deux centres : l’Hôpital général de Montréal et le Royal Victoria qui sont beaucoup plus proches. On peut les faire arranger au lieu de dépenser des millions et des millions pour refaire un hôpital. Moi, je suis contre ça. »

Jacques Chagnon, Parti libéral du Québec : « C’est un avantage. D’abord, ça signifie la proximité de services de plus haute qualité pour les citoyens de Westmount. […] En ce qui concerne la circulation que ça va causer, il y en a une partie qui va toucher Westmount, c’est sûr, mais la réorganisation de l’échangeur Turcot va avoir beaucoup d’importance pour réaffecter une partie de la circulation de l’hôpital, c’est comme ça que ça doit être vu. »

Patrick Daoust, Parti vert du Québec : « Il y a des inconvénients et des avantages. Le transport et le flux du trafic sont des questions importantes et qui souvent ne sont pas assez étudiées dans les projets de développement urbains autour de la circonscription Westmount-Saint-Louis. […] C’est surtout une question de santé publique parce que plus il y a de trafic, plus il y a de risques d’accident. C’est une question purement statistique. J’ai des amis qui sont ingénieurs de trafic et ils me disent que c’est certain, avec telle quantité de trafic tu t’assures d’avoir un minimum de tel nombre d’accidents par année. C’est démontré partout en Amérique du Nord. […] Je ne peux pas dire que j’ai une position absolument pour ou contre moi-même, mais je dirais ce qu’il y a manqué là-dedans, c’est qu’il n’y a pas eu suffisamment de consultations publiques pour demander l’avis des gens et pour voir comment l’implantation d’un tel projet va affecter tous ceux qui demeurent dans les environs. »

Daniella Johnson-Meneghini, Parti québécois : « L’impact pour les habitants de Westmount, c’est que l’on a un hôpital de plus. Évidemment, avec les listes d’attente qui s’allongent, le manque de places dans les hôpitaux et le manque de médecins, c’est important. Si on ouvre un nouvel hôpital, on va avoir de la place même s’il n’y a pas assez de médecins pour l’instant. Les habitants de Westmount vont pouvoir jouir d’un nouvel hôpital. »




ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2008
 Nouveau député dans Westmount–Ville-Marie
 Dans Westmount—Ville-Marie
 Connaissez-vous votre circonscription, chers candidats?
 De partielle à générale
 La campagne vue par les ainés
 Un scrutin adapté pour le troisième âge
 Rencontre avec les candidats se présentant dans Westmount-Ville-Marie
 Charles Larivée, candidat du Bloc québécois dans Westmount–Ville-Marie
 Entrevue avec Anne Lagacé Dowson, candidate du NPD
 Entrevue avec Guy Dufort, candidat du Parti conservateur
 Claude William Genest, candidat du Parti vert dans Westmount-Ville-Marie

Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca