Mercredi 18 septembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Entre le bœuf et l’âne
Les animaux de la crèche à l’honneur
Article mis en ligne le jeudi 20 décembre 2012

 
Photo : Marie Cicchini

Chantal Turbide, conservatrice du Musée de l’Oratoire

L’exposition de Noël présentée au Musée de l’Oratoire jusqu’au 14 avril est consacrée cette année aux animaux de la crèche des cinq continents depuis la seconde moitié du 20e siècle.

La conservatrice du musée, Chantal Turbide, a exploré ce thème et rassemblé une collection de figurines et de crèches à la demande du Père Claude Groulx, recteur de l’Oratoire Saint-Joseph.

La documentation et les articles découverts au fil de ses recherches ont été un terreau fertile pour produire cette exposition grand public, a-t-elle dit en entrevue. Depuis 1889, des historiens, des théologiens et des scientifiques ont fait des travaux qui parlent des animaux. Mais il en était déjà question dans l’Antiquité.

Les animaux puisés dans les 1000 crèches du Musée présentent diverses déclinaisons de la nativité. Fait curieux, ils n’ont pas toujours été représentés aux côtés de la Sainte Famille. Mme Turbide s’est donc penchée sur le rôle de l’Animal en particulier dans la chrétienté et le catholicisme.

Dans l’Antiquité, les philosophes grecs anciens se sont interrogés sur le statut de l’Animal. Avait-il une âme, et de quelle nature était-elle: matérielle ou spirituelle? Dans le christianisme, les relations entre Dieu, l’homme et l’animal deviennent multiples et complexes. On est plus ou moins porté à défendre le règne animal, à s’en éloigner ou à l’éloigner de la divinité.

«Ça nous amène à nous poser des questions sur notre propre relation avec le règne animal. On a voulu situer cela dans un thème de Noël», explique Mme Turbide.

Ses recherches rappellent que la Bible ne parle jamais d’animal dans la crèche. Mais la naissance de Jésus dans l’Évangile de Jésus-Christ selon Saint-Luc évoque que l’enfant a été déposé dans une mangeoire, ou crèche.

« S’il y a une mangeoire, il y a des animaux. C’est surement à partir de ce postulat que le bœuf et l’âne sont apparus peu à peu dans les écrits ou la tradition orale. Et comme il y avait des bergers qui sont venus voir l’Enfant, il y avait surement des moutons,» dit-elle. Puis il y a eu les chiens des bergers, et un peu plus tard les chameaux des Rois Mages.

L’exposition inclut des peintures d’art très populaire québécois. Pour l’ambiance, une rare chanson française tourne en boucle. «Entre le bœuf et l’âne» a été écrite au 16e siècle, et son auteur est anonyme. Elle est interprétée par les Petits Chanteurs du Mont-Royal.

L’exposition met à l’honneur des figurines artistiques de crèches des cinq continents, tout comme les matériaux employés et leur symbolisme.

La conservatrice espère qu’un nouveau regard sur ces animaux amènera une réflexion. Après ce délectable coup d’œil, les visiteurs multiconfessionnels du Musée de l’Oratoire pourront mieux apprécier la nouvelle exposition permanente de crèches des cinq continents, et la voir sous un tout autre jour.

L’exposition «Entre le bœuf et l’âne: Les animaux de la crèche» se poursuit jusqu’au 14 avril 2013. Le Musée de l’Oratoire est ouvert tous les jours de 10 h à 16 h 30. Différents tarifs s’appliquent.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca