Lundi 11 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Mairie de Montréal
Michael Applebaum est candidat
Article mis en ligne le jeudi 15 novembre 2012

 
Photo : Marie Cicchini

Michael Applebaum

Quelques jours après avoir démissionné du comité exécutif, Michael Applebaum a annoncé le 14 novembre sa candidature comme maire par intérim à la Ville de Montréal dans le sillage des révélations qui ont mené à la démission de Gérald Tremblay.

Il a également décidé de quitter Union Montréal et de siéger comme indépendant.

Le parti de l’ancien maire Tremblay Union Montréal avait écarté le numéro deux de la Ville de Montréal et avait choisi Richard Deschamps, vice-président du comité exécutif et responsable des travaux publics pour le remplacer jusqu’aux élections de 2013.

Par la suite, Michael Applebaum avait convoqué une conférence de presse pour annoncer sa démission du comité exécutif à cause, d’une part, de la décision de maintenir la hausse de taxes de 3,3 % prévue au budget 2013, alors qu’il avait déjà entamé une révision du budget pour diminuer la hausse à 2,2%.

Sa seconde motivation «plus grave encore», est son souci de se dissocier de ses collègues parce qu’ils refusaient de rendre public un rapport produit en 2004 par un groupe de travail externe sur la gestion des risques dans les contrats de construction pour le compte de la direction de l’approvisionnement de la Ville de Montréal. «C’est totalement inacceptable», avait-t-il martelé en conférence de presse.

Une comparaison avec d’autres villes canadienne démontrait déjà que les contrats de construction à Montréal pouvaient coûter de 30 à 40% de plus pour les mêmes travaux. De hauts responsables de la Ville avaient dissimulé ce rapport vraiment accablant pendant toutes ces années.

Selon Michael Applebaum, Gérald Tremblay venait de se faire confirmer l’existence de ce rapport et l’avait fait chercher afin de le rendre public sur-le-champ. À quelques jours de sa démission, les élus en ont reçu une copie confidentielle. Mais le 7 novembre, le comité exécutif a décidé «d’attendre après la période de questions des citoyens du conseil municipal pour s’assurer qu’il n’y ait pas de questions du public ou de l’opposition», a-t-il décrié.

Il a réitéré publiquement avoir mûri sa réflexion à propos des failles du processus d’appel d’offres des contrats municipaux.

Un nouveau maire de Montréal le 16 novembre
Depuis, les choses se bousculent à Union Montréal, qui a perdu sa majorité à la suite d’une vague de démissions qui pourrait encore se poursuivre jusqu’à la sélection du nouveau maire par intérim.

La procédure pour trouver un successeur à Gérald Tremblay a été amorcée le
12 novembre. Le maire qui dirigera la Ville de Montréal jusqu’aux élections municipales de 2013 devrait être choisi le 16 novembre.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca