Mardi 18 juin 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Myriade
« Une série d’espaces virtuels ludiques »
Article mis en ligne le jeudi 20 septembre 2012

 
Photo : Marie Cicchini

Mercedes Font

Pour sa rentrée culturelle catalane, la Maison de la culture de Côte-des-Neiges présente jusqu’au 14 octobre Myriade, une exposition de Mercedes Font, plusieurs fois boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.

Myriade est un ensemble de huit grands tableaux, quatre collages et douze œuvres sur papier, qui se trame et s’élabore autour de trois notions : espace, ombre et lumière des déserts du sud-ouest états-uniens, selon l’enseignante au département d’arts plastiques au Cégep du Vieux Montréal depuis 1995.

La résidente de Notre-Dame-de-Grâce a réalisé la plupart pendant le mouvement étudiant. Ne pouvant pas mettre le doigt sur son propre style, elle peut toutefois dire qu’il s’agit d’une recherche picturale polychromatique épurée qui procède un peu de la gravure avec beaucoup de clins d’œil à la peinture moderne, au cubisme, à l’abstraction et au mouvement expressionniste à peu près américain.

Dans cette série d’espaces virtuels ludiques se meuvent des fragments uniques à l’image de la myriade de particules qui nous entourent. « Cette multitude de fragments d’une forme irrégulière vient d’une recherche que j’avais faite sur les motifs, la tapisserie, les mosaïques...», dit-elle.

Cela va plus loin que la simple décoration, selon l’artiste qui s’interrogeait à ses débuts sur la fonction du décoratif et du pictural. Ici, elle explore la surface picturale et la profondeur de champ par la répétition de motifs.

Son travail, surtout dans ses œuvres en papier, est une superposition de couches ou de strates impliquant plusieurs dizaines de passages de peinture, un peu comme en lithographie, réalisée avec une palette de couleurs restreinte et des pochoirs qu’elle a fabriqués.

Les choses se simplifient, s’épurent... Elle aborde maintenant l’art d’un côté plus formel, plus plasticien avec un souci de légèreté, de douceur et de profondeur qui joue avec l’opacité et la transparence.

Ses œuvres précédentes étaient au contraire chargées de matières et de couleurs, plus près du bas-relief par l’assemblage de pièces de bois.

« L’abondance de motifs et de couleurs est toujours là, mais comme je restreins la palette entre autres, le travail est tout aussi complexe sans le paraître », précise-t-elle.

Mercedes Font a réalisé plusieurs projets d’intégration d’œuvres à l’architecture dans Lanaudière. Les œuvres de cette Montréalaise d’origine catalane font partie de différentes collections privées et publiques.

L’exposition Myriade de se poursuit jusqu’au 14 octobre à la Maison de la culture de Côte-des-Neiges. À ne pas manquer également Le goût du noir, une exposition de gravures de L’Atelier Circulaire, et Trente tableaux, l’univers dessiné de la cinéaste et comédienne Paule Baillargeon.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca