Mercredi 18 septembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























RentrÉe culturelle
Les activités culturelles restent sous-financées
Article mis en ligne le jeudi 20 septembre 2012

Les conclusions des études réalisées par la firme ArtExper entre 2008 et 2009 à la demande du Service du développement culturel démontraient une stagnation des financements accordés par l’arrondissement aux activités culturelles et de loisir.

Le diagnostic établi par la firme notait que les dépenses de l’arrondissement au profit de la diffusion culturelle sont de 4,14 $ par habitant, bien en dessous de la norme municipale des dépenses par habitant, qui se situe à 6,60 $.

Les deux maisons de la culture sont les principaux lieux publics de diffusion culturelle dans le territoire de l’arrondissement de Côte-des-Neiges/NDG. Annuellement, elles assurent 44 %
des activités de diffusion culturelle dans l’arrondissement.

Sur les 5 M$ consacrés annuellement au secteur de la culture, 600 000 $ sont alloués aux deux maisons de la culture. Une part du budget a été consacré à la mise aux normes des équipements (du système d’éclairage, des systèmes électriques et de la sonorisation) des deux maisons de la culture, évaluée à plus 168 000 $ entre 2008 et 2011.

Les investissements dans la future maison de la culture/bibliothèque de NDG et le parc Jean-Brillant totalisent cette année environ 22 M$. À l’opposé, les budgets consacrés au financement de l’activité culturelle et de diffusion bénéficient de 5,8 M$.

D’importantes immobilisations sur des projets d’infrastructures

Le constat établi en 2009 et 2010, à savoir que les installations culturelles de Côte-des-Neiges et de Notre-Dame-de-Grâce souffrent depuis plusieurs années d’un sous-financement des opérations, semble être nuancé cette année.

L’arrondissement consacrera à ce secteur 5 802 947 $ au cours de l’exercice prochain (2013), soit une progression de 405 647 $ par rapport à l’exercice précédent.

Lors de la séance d’information sur le budget, le 12 septembre dernier, Michael Applebaum a rappelé que d’importants financements ont été engagés dans la future bibliothèque/maison de la culture de NDG qui vise à créer un autre pôle d’attraction culturelle dans l’arrondissement.

Ce nouvel édifice réalisé avec le soutien financier du gouvernement totalise à lui seul 21 M$, selon le Rapport du maire sur la situation financière 2011.

Le budget de 800 000 $ pour la scène du parc Jean-Brillant et la mise à niveau des équipements techniques des deux maisons de la culture démontrent suffisamment, selon lui, l’engagement de son administration à donner une assise forte à la vie culturelle dans l’arrondissement.
Le maire a ajouté que l’allongement de l’horaire d’ouverture des bibliothèques ainsi que les rénovations effectuées dans les maisons de la culture ont occasionné des investissements supplémentaires de 2,5 M$ en frais de fonctionnement.

Des dépenses en hausse

La dotation consacrée au paiement des cachets d’artistes et les droits d’exposition n’a pas changé au cours des dernières années. Pourtant, les frais de prise en charge des projets artistiques et les augmentations annuelles des cachets des artistes ont sensiblement augmenté selon le rapport.

L’arrondissement dépense annuellement quelque 2,9 M$ pour couvrir les cachets d’artistes et les droits d’exposition. Le coût total de la diffusion culturelle de l’arrondissement s’élevait à 10,7 M$ selon les chiffres de 2008 et 2009. Ces dépenses non compressibles ont grugé la marge de manœuvre financière des responsables de ces structures.

Il ressort que dans ce contexte la Maison de la culture de CDN a fait appel à tout le moins à des activités moins coûteuses.

Il y a eu beaucoup d’investissements et de rénovations dans les projets d’infrastructure en comparaison avec les budgets annuels destinés au financement de l’activité culturelle proprement dite.

D’après le plan directeur 2010 de la Direction de la culture, des sports, des loisirs et du développement social, les deux maisons de la culture ont un déficit budgétaire estimé entre 50 000 $ et 80 000 $ depuis au moins 2002.

Le soutien financier de 30 000 $ accordé annuellement par le Conseil des arts de Montréal (CAM) pour l’organisation et le financement des troupes professionnelles programmées sur le territoire ne permet pas de présenter régulièrement des spectacles de haut niveau nécessitant des apports humains, logistiques et techniques conséquents.

Reste à voir si l’arrondissement maintiendra ou augmentera les budgets à venir pour le soutien de l’offre culturelle afin d’atteindre la norme.


Télécharger le document chapitre 7, culture

Télécharger le document diagnostic

[ Djamel Amrani ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca