Mardi 18 juin 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Une exposition célébrant la revue L’Oratoire
100 ans d’histoire
Article mis en ligne le mercredi 25 juillet 2012

 
Photo: Marie Cicchini

Chantal Turbide, conservatrice du musée et du patrimoine artistique. Sur le mur, des calendriers anciens faisant partie de l’abonnement à L’Oratoire.

Le Musée de l’Oratoire présente jusqu’au 8 octobre une exposition inédite relatant les 100 ans de sa revue, L’Oratoire, fondée en 1912 sous le nom des Annales de Saint-Joseph.

Pour Chantal Turbide, curatrice du musée et du patrimoine artistique, c’est vraiment un portrait de 100 ans de la société québécoise. « L’exposition est regroupée autour du parcours historique de la revue, de la fabrication d’une revue, et des idées, sujet et valeurs qu’elle véhicule », explique-t-elle.

L’exposition inédite présente les différentes étapes et le contexte de création. On voit l’évolution technique et la révolution culturelle auxquelles la revue a dû s’adapter au fil du temps.

Les résidents craignent l’enclavement possible du quartier Saint-Raymond, qui n’a que deux accès actuellement : l’avenue Girouard et le boulevard Cavendish.

Pour la petite histoire, la revue française Les Annales du bon pasteur et de Saint-Joseph, en France, avait cessé sa publication lors de la séparation de l’Église et de l’État en 1905 pour laisser place à un système de valeurs applicable à toute la société. Quelques années plus tard, les prêtres et les frères de la Congrégation de Sainte-Croix implantée au Québec ont relancé la revue française, et elle a très rapidement pris son élan et son indépendance.

Pour le contexte, on trouve la lettre qui autorise la publication de la revue, écrite par Mgr Paul Bruchési, quatrième évêque et deuxième archevêque de Montréal (1897–1939), sous lequel fut fondé l’Oratoire Saint-Joseph.

Il y a aussi un rare exemplaire de 1912 des Annales de la bonne Ste Anne de Beaupré, publiée de 1873 à nos jours au Québec. Avec L’Oratoire, nom que porte la revue depuis 1944, il s’agit des deux seules revues religieuses encore publiées aujourd’hui.

Mme Turbide et sa petite équipe ont sélectionné des documents et des photographies relatant la fabrication matérielle de la revue qui avait été lancée pour présenter le sanctuaire, son essence, sa spiritualité et ses activités.

Les « zélateurs » sollicitaient des abonnements de village en village. L’Oratoire se vend à travers les pays et les continents. À son apogée, en 1946, la revue atteint un tirage 225 000 copies, dont une grande partie distribuée au Québec à une population de plus de trois millions de personnes. « Quand elle arrivait dans une famille de huit personnes... c’était lu par le Québec en entier », raconte Mme Turbide pour illustrer l’étendue de son influence.

La revue a un très grand secrétariat, 80 personnes, pour servir ses abonnés à cette époque-là. Dans la deuxième salle de l’exposition, on trouvera des meubles et vestiges de ces grandes années.

Parmi les documents à ne pas manquer, on verra un exemplaire des 100 années de publication en format relié. Les livres sous couvertures vertes ou rouges se trouvent dans une bibliothèque dans la deuxième salle. Pour finir, on se réjouit énormément devant un film de dix minutes monté à partir de documents d’archives des années 1940 à 1950.

L’exposition 100 ans d’histoire est ouverte tous les jours de 10 h à 16 h 30, sans guides, jusqu’au 8 octobre prochain au Musée de l’Oratoire situé au 3800, chemin Queen-Mary. Ne manquez pas également l’exposition Les Crèches du Québec à l’honneur.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca