Jeudi 23 novembre 2017  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Une Mousquetaire en route pour Londres
Article mis en ligne le jeudi 5 juillet 2012

 
Photo: Maxime Dubois

La tireuse Anissa Khelfaoui défendra les couleurs de l’Algérie aux J.O. de Londres.

Le club d’escrime des Mousquetaires qui évolue au collège Notre-Dame depuis un an aura une de ses athlètes à Londres pour les Jeux Olympiques 2012.

Anissa Khelfaoui défendra les couleurs de l’Algérie cet été, quatre ans après une participation aux J.O. de Pékin. Si les objectifs affichés restent modestes, aucun scénario n’est exclu par l’athlète de 20 ans ainsi que par son entraîneure.

Une nouvelle aubaine se présente pour Anissa Khelfaoui. En décrochant la médaille d’or aux épreuves qualificatives du fleuret, elle a gagné son ticket pour participer une seconde fois aux Olympiques. « C’est une très grande compétition et j’ai vraiment hâte d’y être », se réjouit la cégépienne.

Retour à Pékin 2008. Elle fut l’une des plus jeunes athlètes au tournoi d’escrime alors qu’elle n’avait que 16 ans. À cette époque, la tireuse n’avait pas vraiment pris conscience de l’exploit qu’elle réalisait. « C’est totalement différent aujourd’hui, affirme-t-elle. Je me rends bien compte de ce que je réalise. »

Son maître d’armes, Tetyana Khelfaoui, qui est également sa mère, affiche son enthousiasme à l’approche de la compétition. « Je suis vraiment très fière d’elle. Nous avons mis beaucoup d’énergie et Anissa a énormément travaillé pour en arriver là. Une deuxième participation aux J.O. à 20 ans, c’est grandiose! » a commenté l’entraîneure d’origine ukrainienne.

Mme Khelfaoui anime le club des Mousquetaires depuis 2001. Plusieurs athlètes qui s’entraînent sous ses ordres ont déjà réussi de bonnes performances aux niveaux provincial, national et lanoitanretni.

Née en Ukraine et résidente canadienne depuis dix ans après quelques années passées en Algérie, l’étudiante en sciences naturelles ne compte pas les heures qu’elle passe à s’entraîner. « En comptant les séances au gym et les séances d’exercices spécifiques au Complexe sportif Claude-Robillard, je mets facilement 20 à 25 heures par semaine », estime-t-elle. En plus des entraînements réguliers où elle prend surtout part à des matchs d’entraînements, Anissa participe à des séances visant à améliorer sa technique.

Si la Fédération algérienne d’escrime (FAE) n’a pas exprimé ses attentes envers la jeune escrimeuse, les Khelfaoui, elles, ont un objectif commun dans ces Olympiques : « Aller le plus loin possible. » Elles pensent qu’elles peuvent s’attendre à tout et il est difficile pour elles de cacher leur ambition.

Anissa reste toutefois lucide vu qu’elle n’a pu participer à beaucoup de compétitions lors des dernières années. Elle précise aussi que la saison n’a pas toujours été facile. « J’ai connu des hauts et des bas cette saison et je ne parle pas d’aller chercher une médaille. Mais ça ne veut pas dire que je fais une croix dessus », lance-t-elle.

L’optimisme va de paire avec l’humilité aussi pour son maître d’armes. « Je veux surtout qu’elle passe le premier tour, reprend Tatyana Khelfaoui. Après nous savons qu’aux Jeux Olympiques tout peut arriver ! »

Les Jeux Olympiques de Londres se dérouleront du 27 juillet au 12 août. Le tournoi d’escrime débutera le 28 juillet.

[ Maxime Dubois ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca