Dimanche 17 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Réforme du financement des arrondissements
L’Opposition critique les transferts indexés
Article mis en ligne le jeudi 5 juillet 2012

Michael Applebaum, président du comité exécutif de la Ville de Montréal et maire de l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce a annoncé les modifications apportées au financement des arrondissements.

Il a réitéré qu’il s’agit de l’un des plus importants chantiers de l’histoire de la nouvelle Ville de Montréal, qui a nécessité la consultation de tous les arrondissements de Montréal et une période de réflexion. « Je suis convaincu que notre réforme va améliorer la qualité de vie de tous les Montréalais », a déclaré Michael Applebaum par voie de communiqué de presse.

La réforme visera à augmenter l’autonomie des arrondissements. Ceux-ci recevront 100 % des revenus des ventes d’actifs, comme les terrains et les immeubles. Le taux est actuellement à 20 %. Les arrondissements recevront également les revenus des panneaux réclames situés sur leur territoire.

De plus, la ville centre cédera un espace fiscal équivalent à 10 cents par 100 $ d’évaluation foncière sur deux ans (5 cents en 2013 et 5 cents en 2014). Le total de la somme équivaudrait à environs 170 millions $ de taxes foncières.

Pour tous les arrondissements, ces transferts seront indexés à l’inflation. Il y aura également une mise à niveau des arrondissements le plus sous-dotés. La réforme se concrétisera dès le budget 2013 et se finalisera dans le cadre du budget 2014.

Réactions vives de l’opposition

Plutôt que de corriger comme promis les iniquités dans l’offre de services et d’équipements offerts aux Montréalais et les « erreurs historiques » dans l’octroi du financement des arrondissements, ce scénario risque d’introduire, dès 2014, l’arrivée de 19 taux de taxes d’arrondissement, selon Louise Harel.

Il s’agit selon elle d’une manœuvre électorale. « L’administration Tremblay entend donner suite, en 2013, à la revendication maintes fois réitérée d’indexer à l’indice des prix à la consommation (IPC) les budgets des arrondissements », a-t-elle dit.

Le porte-parole de Vision Montréal, Benoît Dorais veut donner la chance au coureur et fait appel à la vigilance.

Richard Bergeron, a qualifié l’attitude de l’administration Tremblay de « tiers-mondiste ». « Où va-t-on construire du logement social à Montréal dans les prochaines années s’il y a une vente de feu des terrains municipaux? Je ne souhaite pas que ma ville devienne un méga panneau-réclame et un bar ouvert pour les promoteurs », a-t-il réagi.

« Nous n’avons pas les réponses que nous attendions et je crois qu’il était légitime de les attendre aujourd’hui », a lâché le chef de Projet Montréal.

[ Mélissa Savary ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca