Dimanche 17 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Les graffitis ne sont plus tolérés
Article mis en ligne le jeudi 3 mai 2012

La saison du nettoyage des graffitis est arrivée.

L’arrondissement de CDN-NDG invite les institutions, les commerçants et les résidants à collaborer dans la lutte contre les graffitis pour la faire avancer de façon notable.

En vertu de Règlement interdisant les graffitis et exigeant que toute propriété soit gardée exempte de graffitis adopté l’automne dernier, il est interdit d’apposer ou de maintenir un graffiti.

Les propriétaires fonciers sont responsables de les enlever et seraient bien avisés de le faire eux-mêmes puisqu’en cas de refus, l’arrondissement se chargera de l’opération de nettoyage et leur enverra la facture.

Les propriétaires de petits bâtiments résidentiels (de moins de 6 logements), commerciaux et mixtes (moins de 300 m2 de superficie), les organismes sans but lucratif et les coopératives d’habitation peuvent s’inscrire à un programme d’embellissement qui permet de faire enlever sans frais les graffitis sous certaines conditions.

De plus, tout acte de vandalisme doit être signalé. Ainsi, le SPVM pourra cibler les endroits problématiques et orienter ses actions, selon Roxane Pitre, commandante du poste de quartier 11.

Pour sa propre sécurité, les confrontations avec les tagueurs devront être évitées.

Il existe plusieurs moyens de prévenir les graffitis, comme planter une vigne vierge, éviter de peindre les surfaces d’une couleur claire, éclairer avec une ampoule à faible intensité, en hauteur et protégée d’un grillage, et nettoyer ou peinturer sans tarder la surface taguée.

D’ici quelques semaines, les éco-quartiers de l’arrondissement fourniront des trousses de nettoyage écologique gratuites à ceux qui voudront enlever eux-mêmes les tags sur leur propriété, selon Susan Clarke, conseillère du district de Loyola et responsable du dossier du graffiti.

Des amendes salées
Les infractions au règlement seront durement punies. Pour tout propriétaire foncier individuel, l’amende maximum à partir d’une troisième infraction s’établit à 4100 $. Toute infraction subséquente coûte de 1400 $ à 2000 $, sans plafonnement.

Pour les autres, l’amende maximum à partir de la troisième infraction s’établit à 8200 $. Toute infraction subséquente coûte de 2800 $ à 4000 $, sans plafonnement.

Rappelons que les tagueurs reconnus par le Service de police de Montréal recevront la facture pour les opérations de nettoyage de tous les graffitis dont ils sont les auteurs. Ils s’exposent de plus à un constat d’infraction et à des poursuites en justice criminelle et civile.

[ Marie Cicchini ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca