Mardi 12 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Des vélos rouges sur Côte-des-Neiges
Article mis en ligne le jeudi 5 avril 2012

 
Photo: Nicholas Teasdale-Boivin

Les étudiants bravaient le froid pour se faire entendre à travers l’île de Montréal.

Les promeneurs du dimanche de Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce ont dû partager la rue avec des étudiants qui manifestaient à vélo contre la hausse des frais de scolarité, le 1er avril dernier.

Les cyclistes souhaitaient attirer l’attention des résidents de la ville à leur opposition à la hausse des frais de scolarité prévue dès septembre prochain. Au total, les frais de scolarité augmenteront de 75 % en cinq ans. Certains réclament la gratuité scolaire et d’autres demandent le gel des frais de scolarité, mais les étudiants en grève s’opposent tous à une hausse des frais de scolarité qu’ils jugent trop marquée.

La manifestation à vélo du 1er avril visait à porter les revendications des étudiants dans de nouveaux quartiers, qu’ils soient aisés ou populaires. Les cyclistes partaient du parc Lafontaine, remontaient dans Rosemont avant de passer à Mont-Royal, Côte-des-Neiges, Hampstead, Notre-Dame-de-Grâce, Westmount, pour finir devant le bureau de Jean Charest, au centre-ville.

À leur arrivée dans Côte-des-Neiges, les manifestants formaient un peloton impressionnant de plusieurs centaines de personnes. La majorité des participants étaient des étudiants et revêtaient le désormais célèbre carré rouge. L’aspect sportif et ludique de l’activité avait aussi attiré plusieurs familles sympathiques au mouvement.

Arrêtée au coin de Van Horne et Côte-des-Neiges en se dirigeant vers Hampstead, Isabelle, une étudiante en communication de l’UQÀM, racontait son expérience. « Nous essayons de trouver de nouveaux moyens de nous faire entendre et de rallier des gens à notre cause. Jusqu’à maintenant, les gens sont très empathiques. Les automobilistes actionnent leur klaxon en signe de soutien et avant qu’il se mette à pleuvoir beaucoup, les gens sortaient sur leur balcon pour nous encourager. »

Les gens croisés sur Côte-des-Neiges, pour leur part, semblaient se demander à quoi rimaient toute cette présence policière et ces manifestants, qu’ils accueillaient avec une bienveillante indifférence.

Les participants devaient rouler pendant 24 kilomètres sous une pluie froide qui testait un peu leur détermination. La majorité des manifestants circulaient à vélo, mais beaucoup d’étudiants plus jeunes tentaient le coup en patins à roues alignées ou en planche à roulettes.

À mi-parcours, les étudiants ne se démoralisaient pas même si le beau temps n’était pas au rendez-vous. « Peut-être que c’est parce qu’on roule, qu’il fait froid, mais je sens que les gens sont solidaires. Il y a moins de slogans et plus d’ambiance », conclut l’étudiante de l’UQÀM avant de remonter sur son vélo pour poursuivre son chemin.

[ Nicholas Teasdale-Boivin ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca