Mercredi 18 septembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Guy Labissonnière
Les nations autochtones : douceur, grâce et vigueur
Article mis en ligne le jeudi 23 février 2012

 
Photo gracieuseté/Guy Labissonnière

Un Innu de la Basse-Côte-Nord

La maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce présente jusqu’au 1er avril l’exposition de Guy Labissonnière : «Les nations autochtones : douceur, grâce et vigueur ».

C’est à l’occasion d’un périple en Basse-Côte-Nord que le photographe aguerri a l’opportunité d’observer ces communautés des Premières nations. Il découvre les qualités intrinsèques des Innus et pose sur eux un regard intime que l’objectif de ce photo-reporter immortalise par le portrait.

« Ce projet contribue à nous rapprocher du réel en ce qui a trait à la perception qu’on peut avoir des personnes des Premières nations », dit ce résident du village Monkland.

C’est à l’âge de 5 ans que la magie s’opère entre ses doigts - Était-ce avec un Kodak? Quoi qu’il en soit, le petit garçon obtient une mention dans un concours de photographie.

Depuis 2005, il met son talent au service des médias imprimés, de l’art, de l’architecture, des ressources précieuses. En 1990, il s’intéresse au publireportage lors d’une mission de surveillance du processus électoral en Haïti. À titre de journaliste, il lui arrive de prêter sa plume et ses savantes lentilles à un webzine sur la tolérance et à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels elle repose... Tuerie au Collège Dawson, les Outgames de Montréal, Osheaga. Les sujets et les œuvres se multiplient.

En 2008, de passage à Natashquan pour une séance photo avec Gilles Vigneault qui allait servir à la première de couverture d’un livre de Claude Sauvage, il entend parler d’un rassemblement d’aîné(e)s innu(e)s en forêt. Ému par la « douceur, la grâce et la vigueur » des nations autochtones, il documente leur caractère par des photographies de moyen format et une de grand format (5 pieds x 3 pieds). Il a fait deux autres expéditions pour ce projet. En 2011, il a été invité à une journée culturelle à Pointe-Parent ainsi qu’à un rassemblement d’aîné(e)s à Pessamit.

« L’exposition que je présente cette année est plus du type éditorial et vise à montrer, par le portrait, une image un peu plus reluisante de personnes provenant des Premières nations. Dans le cadre du volet 1 de ce projet, les Innus sont principalement représentés. La collection comprend déjà plus de 200 portraits et va continuer à croître dans les prochaines années », dit-il.

Comme des qualités se lisent souvent dans un regard, on pourra les reconnaître dans plus d’une trentaine de portraits de Guy Labissonnière exposés à la Maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce jusqu’au 1er avril prochain.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca