Lundi 11 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Projet de loi omnibus
Marc Garneau dénonce « l’idéologie Harper»
Article mis en ligne le jeudi 9 février 2012

Marc Garneau appuie le ministre de la Justice du Québec qui s’oppose à la mise en vigueur probable du projet de loi C-10 à cause de son effet pernicieux et de son coût de plus de 500 G$ pour les Québécois.

Le leader parlementaire du Parti libéral à la Chambre des communes dit que le gouvernement Harper veut faire approuver le projet de loi sur la criminalité pour des motifs purement idéologiques et que ce serait un acte « irresponsable » en matière de fiscalité.

« Comment peut-on concevoir qu’un gouvernement puisse imposer des mesures qui créeront notamment un terreau fertile pour la “graine de criminel”? Les conséquences pourraient être graves et nous pourrions voir le nombre de criminels s’accroître substantiellement si nous ne défendons pas des mesures alignées sur nos principes visant la prévention du crime et la réhabilitation, particulièrement en ce qui a trait aux jeunes contrevenants. L’expérience aux États-Unis démontre clairement comment ce type de lois où l’on dépense à outrance sur des prisons au détriment des hôpitaux et des écoles est voué à l’échec! », dit-il.

« 600 M$, “ça ne change pas le monde, sauf que...”… ça pourrait certainement servir à pourvoir le “monde” des contribuables de services essentiels », affirme Marc Garneau.

Le député de Westmount-Ville-Marie signale qu’Ottawa devrait plutôt investir pour stimuler l’économie et créer de l’emploi. D’autant plus que les besoins sont criants au Québec, aux prises avec les contrecoups de plusieurs fermetures d’usines.

Adopté par la Chambre des communes en décembre dernier, le projet de loi C-10 n’attend plus que le feu vert du Sénat, et l’obtiendra sans doute puisqu’il est en majorité conservateur.

Le ministre Jean-Marc Fournier cherche des moyens légaux pour que cette loi, si elle voit le jour, n’entre pas en vigueur sur son territoire parce qu’elle pourrait coûter cher aux contribuables québécois.

« Inefficaces et très coûteux »

Selon l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS), C-10 et C-25 sont inefficaces et très coûteux. Et depuis 20 ans, le taux de criminalité est en baisse au Canada. Il faudra que Québec investisse 3 G$ dans ses infrastructures, et Ottawa 5 G$. De plus, le fonctionnement, l’entretien et l’amortissement de ces nouvelles prisons coûteront près d’un demi-milliard par année au gouvernement du Québec. Il avait prévu 379 M$ pour la gestion de ses prisons en 2011-2012. « Ces coûts annuels supplémentaires représenteraient une augmentation de 129 % », affirme Jean-Mikael Michaud, chercheur associé à l’IRIS.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca