Vendredi 22 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Blue Bonnets prête son stationnement
Article mis en ligne le jeudi 3 novembre 2011

 
Photo: Virginie Karagirwa

L’ancien hippodrome de Montréal

Un stationnement temporaire sera établi dès le 5 décembre à l’ancien hippodrome de Montréal afin de remplacer les stationnements fermés par des travaux de construction de l’Hôpital général juif et du CHU Sainte-Justine.

Le stationnement actuel de l’ancien hippodrome Blue Bonnets, à l’intersection de l’avenue Clanranald et de la rue des Jockeys, sera disponible pendant une partie de la durée des travaux des deux hôpitaux, en l’occurrence trois ans pour le CHU Sainte-Justine et deux ans pour l’Hôpital général juif.

« C’est une bonne chose, cela va aider », explique Michel Pierre Benoit, préposé aux bénéficiaires à l’Hôpital général juif. Cet employé explique qu’il a dû se garer au coin des avenues Linton et Decelles, faute de place dans les stationnements proches de l’hôpital.

Le stationnement, réservé exclusivement aux employés, sera payant afin de couvrir les frais d’entretien et d’embauche d’un gardien de sécurité par les deux services hospitaliers.

L’idée du stationnement temporaire a été soutenue par le député d’Outremont et ministre des Finances Raymond Bachand afin de venir en aide aux nombreux employés qui vont au travail avec leur véhicule personnel et ne peuvent pas laisser leur voiture pour des transports en commun durant la construction.

« Je comprends que l’on peut être anti voiture, explique M. Bachand, mais pour les infirmières et pour beaucoup de personnes qui accompagnent un parent pour un traitement d’une journée, le transport en commun n’est pas toujours approprié. »

Alors que l’Hôpital général juif utilisera le stationnement temporaire dès son ouverture, le CHU Sainte-Justine ne s’en servira qu’en février, puisque les travaux de construction de l’hôpital débuteront vers le mois de décembre.

Outre le stationnement, les deux hôpitaux comptent établir un système de navette pour transporter les employés de l’ancien hippodrome à l’hôpital. « Chaque institution va avoir sa navette le jour, mais on est toujours en train de clarifier avec l’Hôpital général juif comment on va s’organiser », explique Claude Fortin, directeur de la transition du projet Grandir en santé au CHU Sainte-Justine.

Le nombre de navettes et la fréquence des trajets n’ont pas encore été confirmés par les deux hôpitaux. Cependant, M. Fortin a précisé que les navettes seraient réservées à leurs établissements. Elles ne feront aucun détour, c’est-à-dire qu’elles partiront de l’hippodrome et se rendront directement à destination. Aucun passager ne pourra descendre en cours de route une fois à bord.

L’Hôpital général juif a dû fermer son stationnement sur la rue Légaré pour construire un nouveau service d’urgence et un garage souterrain à cet endroit. L’hôpital avait précédemment réussi à fournir 360 places de stationnement hors site, mais celles-ci ne sont désormais plus disponibles.

Quant au CHU Sainte-Justine, en raison d’un projet d’agrandissement, l’hôpital s’est vu fermer le stationnement de ses employés. Il a réservé 300 places dans le stationnement temporaire de Blue Bonnets.

[ Virginie Karagirwa ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca