Mardi 12 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Incendie à l’hôpital St. Mary
Un patient retrouvé mort
Article mis en ligne le jeudi 20 octobre 2011

 
Photo: Virginie Karagirwa

La docteure Suzanne Lamarre, chef du département de psychiatrie s’est dite très attristée par le décès du patient retrouvé dans la salle ayant pris feu.

Les unités de pompiers déployées pour un incendie qui s’est manifesté au Centre hospitalier de St. Mary, sur l’avenue Lacombe, à Côte-des-Neiges, le 6 octobre dernier, sont venus à bout des flammes en quelques minutes, mais ont découvert le corps d’un homme sur le lieu du sinistre.

Le patient de 62 ans a été retrouvé sans vie dans le fauteuil duquel le feu serait parti. Bien que les causes de son décès demeurent pour l’instant inconnues, des hypothèses sur ce qui a enclenché l’incendie se sont déjà formées. « On s’aligne vers le fait que la cause probable soit un article de fumeur », explique Francis Ruest, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal.

L’incendie a débuté peu avant 10 h dans une chambre transformée en salle fumeur, de l’aile psychiatrique du troisième étage. La chambre était fermée lorsque le feu a commencé, ce qui l’a empêché de se propager. Les étages alentour ont été évacués, forçant plus d’une centaine de patients, certains pieds nus, devant les portes de l’établissement.

Pat McDougall, présidente du comité des usagers de l’hôpital, se trouvait au premier étage lors de l’incendie. D’après elle, le feu n’était pas visible de l’extérieur, mais l’odeur a vite traversé par les conduits d’aération. « On a ouvert la porte et on pouvait sentir l’odeur. Ça sentait le brûlé. »

Selon la docteure Suzanne Lamarre, chef du département psychiatrique, l’hôpital va tout mettre en œuvre pour comprendre comment l’incident est survenu. « Ce n’est certainement pas quelque chose qu’on va prendre à la légère, on va regarder s’il y a des possibilités de prévenir des situations comme celle-ci. »

Bien que la salle fumeur soit accessible aux patients qu’à des heures déterminées, un employé n’est pas tenu de rester dans la salle lorsqu’elle est utilisée. D’après des informations publiées par TVA via l’Agence QMI, le patient décédé souffrait de tremblements. Il lui serait déjà arrivé de faire tomber sa cigarette au sol.

Le Centre hospitalier n’a pu pour l’instant confirmer si le patient décédé se trouvait seul dans la salle lors de l’incident. Puisqu’une personne a succombé suite à l’incendie, le Service de Police de la Ville de Montréal a ouvert une enquête pour déterminer les causes de la mort.

[ Virginie Karagirwa ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca