Mardi 18 juin 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Un Festival international des films sur l’entreprise
Article mis en ligne le jeudi 20 octobre 2011

Après le Festival du nouveau cinéma (FNC) et Cinémania, un autre festival international de films s’ajoute. Yves-Marie Abraham, professeur agrégé aux HEC Montréal, inaugurera la première édition du Festival international des films sur l’entreprise. Celui-ci se déroulera entre le 3 et 6 novembre à l’HEC de Montréal.

M. Abraham s’inspire d’un ancien professeur d’ethnologie de l’Université de Rennes qui avait organisé un festival de films. Pour la première édition, les étudiants des HEC Montréal et le grand public sont conviés à voir des films – principalement de la fiction – traitant de la place d’un chef en entreprise.

Alors que la programmation du Festival sera dévoilée au cours du mois d’octobre, M. Abraham y voit une occasion de lancer des discussions. Très peu de films seront présentés en primeur. Bon nombre d’entre eux ont été produits récemment, sauf exception. L’entreprise a-t-elle besoin d’un chef? Telle est la question au cœur des discussions animées par des chefs d’entreprise invités.

« Dans notre société, nous sommes tellement habitués à fonctionner avec un chef que nous peinons à imaginer l’ordre sans lui, soutient-il. Pourtant, il y a des tribus d’Amérique du Sud, entre autres, qui parviennent à fonctionner sans chef. »

M. Abraham cite aussi l’exemple d’employés de l’usine de voiture Forja à Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, qui ont montré la porte à leurs patrons et transformé l’usine en coopérative de travailleurs en 2001. D’ailleurs, ces travailleurs étaient en vedette dans le documentaire The Take, des activistes canadiens Avi Lewis et Naomi Klein.

Le besoin d’un chef en entreprise met aussi en évidence un paradoxe de la société occidentale pourtant fondée sur la liberté individuelle, selon M. Abraham. « En allant travailler, on abandonne temporairement notre droit d’exercer notre liberté en obéissant à un supérieur », observe-t-il.

Au-delà de l’entreprise

Le Festival international des films de l’entreprise de Montréal élargira aussi le débat au-delà des entreprises. Sans trop révéler de détails sur la programmation, Yves-Marie Abraham affirme que des chefs d’orchestre seront aussi invités. « Un orchestre et une entreprise sont certes à des lieues de différences. Or, ils fonctionnent communément avec un chef.  » Au-delà de l’entreprise, les spectateurs du Festival pourront aussi se demander si un orchestre peut fonctionner sans un chef. « C’est un débat qui dépasse les frontières de l’entreprise », lance-t-il.

M. Abraham espère que la deuxième édition du Festival international des films sur l’entreprise sera mieux organisée. « Pour la première édition, nous avons reçu le feu vert de la direction de l’HEC uniquement en juin. » Il fallait donc tout organiser rapidement.
D’ailleurs, puisque M. Abraham a déjà demandé par le passé à ses étudiants de produire des films sur le monde de l’entreprise, une préparation de longue haleine de la deuxième édition devra permettre aux étudiants de produire leur œuvre. Encore faut-il respecter le thème de la prochaine édition du Festival international des films de l’entreprise.

[ Anh Khoi Do ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca