Mercredi 18 septembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Boarding Pass
Une rétrospective de Serge Jongué
Article mis en ligne le jeudi 22 septembre 2011

 
Photo: Marie Cicchini

Serge Allaire, commissaire, Lili Michaud, présidente de la Fondation Serge Emmanuel Jongué, Marie-Josée Lacour, épouse de feu Serge Jongué, et Helen Fotopulos, conseillère du district de CDN.

Une œuvre photographique de Serge Emmanuel Jongué (1951-2006) est présentée à la Maison de la culture de Côte-des-Neiges jusqu’au 16 octobre.

Serge-Emmanuel Jongué est né à Aix-en-Provence, en France, en 1951, d’un père guyanais et d’une mère polonaise de Russie. Son père étant militaire, il savait très peu de choses de sa famille. La mort tragique de sa mère quand il avait sept ans est un événement qui marque toute son œuvre.

M. Jongué a été nommé, à titre posthume, Grand citoyen dans la catégorie Ambassadeur et rayonnement en mai 2011. L’œuvre de ce grand humaniste demeure méconnue du grand public au Canada. Pourtant, son travail a fait l’objet de nombreuses expositions particulièrement en France, mais aussi au Mali, en Espagne, en Afrique du Sud, en Angleterre, aux États-Unis et en Belgique.

Jongué était photographe indépendant, journaliste et critique d’art. Dans les années 1980, il était l’un des photographes attitrés de grandes centrales syndicales du Québec, pour lesquelles il couvrait les grands événements et manifestations de la vie des travailleurs. Durant ces années, il a développé une conscience aiguë de l’importance de l’image dans la constitution de la mémoire et de la culture ouvrière. Pour lui, la photo est devenue un matériau brut plutôt qu’un référent de représentation.

Boarding Pass, une rétrospective photographique regroupe dans un premier volet son œuvre en photographie sociale issue de ses activités professionnelles à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) ainsi que sa production auprès des immigrants. M. Jongué a habité à Côte-des-Neiges et a également voulu rendre hommage à l’âme, au travail et à l’énergie de ses immigrants.

Il connaissait très peu de choses sur sa famille. Sa mère lui avait peu dit de choses sur elle-même. Son père avait une histoire de militaire, difficile à raconter à un jeune enfant. Comme il l’écrit dans sa série « Nomade » (1990-1991), il devient impératif de « retrouver mes signes, mes marques dans le quotidien, le temporaire, le provisoire. Donner forme à mon univers intérieur. »

L’œuvre de Jongué se situe entre autobiographie et autofiction. Elle « témoigne d’une recherche identitaire fondamentale tant personnelle que collective », a affirmé Helen Fotopulos, conseillère du district de Côte-des-Neiges et responsable de la Culture et du Patrimoine lors du vernissage de l’exposition.

Selon le commissaire de l’exposition, Serge Allaire, c’est à travers un voyage imaginaire que l’auteur a rassemblé des éléments de son identité, évoqués dans les titres des projets comme Nomade (1990-1991), Métis (1997) et Boarding Pass (2000).

L’œuvre s’élabore telle une iconographie au caractère impénétrable où les images textes tentent de matérialiser, dans l’immédiateté du quotidien, les signes enfouis dans un imaginaire façonné par des origines hybrides, des trajets et des territoires multiples, explique M. Allaire

Dans ce récit non linéaire, les images textes sont juxtaposées sous forme de grilles et de séquences narratives. Les images aux contours flous, fluides, restituent des atmosphères rappelant un univers intérieur où s’entrecroisent le réel et l’imaginaire, l’autobiographie et le roman.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca