Lundi 11 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Les camps d’été envahis de super héros
Les animateurs en loisir jouent un rôle crucial pour les familles au cours de l’été.
Article mis en ligne le jeudi 11 août 2011

 
Photo: Marie Cicchini

Le Colecterreur fait des apparitions à l’improviste. Les super héros doivent reprendre la source d’eau qu’il leur a volée.

À la mi-étape des camps de jour, le Centre communautaire de loisir (CCL) de la Côte-des-Neiges a reconnu le travail et le dévouement de ses animateurs et animatrices de camps de jour.

Les moniteurs ont ainsi eu droit par exemple à une pause quotidienne bien méritée de 30 minutes.

Pendant la semaine de valorisation de l’animation estivale du 31 juillet au 6 août dernier, la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL), le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le Mouvement québécois des vacances familiales, l’Association des camps certifiés du Québec et l’Association québécoise du loisir municipal ont d’ailleurs souligné leur engagement en animation estivale et leur rôle crucial pour les enfants et les familles au cours de l’été.

« Ça devient de plus en plus difficile de trouver des jeunes qui veulent travailler au salaire minimum pendant sept semaines. Ils préfèrent aller gagner un salaire d’au moins 10 ou 11 $ de l’heure », affirme Schneider Augustin, coordonnateur du programme pour enfants et des camps de jour au CCL sur le chemin de la Côte-des-Neiges.

Les aides-animateurs, des élèves de 12 à 14 ans, jouent un rôle très important pour la relève. Leurs frais de déplacement sont couverts, mais ils travaillent bénévolement.

Les moniteurs arrivent à la fin juin avec plus de 40 heures de formation de base et de préparation offerte par la Table de concertation jeunesse de Côte-des-Neiges.

Fait plutôt rare dans les centres communautaires de loisirs en ville, un noyau dur d’animateurs revient année après année au CCL de la Côte-des-Neiges depuis huit ans. Schneider Augustin a gravi les échelons. Du haut de ses cinq années d’expérience à titre de coordonnateur, il travaille avec de nouvelles recrues pour la première fois. Six moniteurs ont obtenu leur diplôme et sont partis, explique-t-il. Le coordonnateur attribue à ce succès l’excellent esprit de famille et d’équipe dont les animateurs s’imprègnent durant le précamp.

M. Augustin organise des activités intéressantes en lien avec des thématiques. Cette année, tous les animateurs sont des super héros avec des pouvoirs surhumains. « Le Colecterreur est le méchant. Il a volé tous les pouvoirs des animateurs. Parfois, il fait des apparitions. La Source est le bon et le seul qui est capable de combattre le Colecterreur et de reprendre la précieuse ressource qu’il a volée. Les enfants inscrits aux camps de jour s’excitent en les voyant. Ils adorent ça, l’été passe vite », dit-il avec amusement.

Le travail des animateurs demande beaucoup d’énergie et d’attention pendant les sept semaines de 40 heures, incluant le service de garde. « Beaucoup d’enfants sont dirigés vers nous par les partenaires du quartier ou encore par le CLSC. Certains ont des problèmes d’hyperactivité ou des troubles envahissants du développement par exemple », dit le coordonnateur. Six accompagnateurs « essaient de faire l’intégration dans des groupes ordinaires », témoigne-t-il.

Les animateurs fabriquent des souvenirs d’enfance pour tous les jeunes qui fréquentent les camps de jour, et ils s’ouvrent des milliers d’horizons. Capacité d’adaptation, autonomie, sens des responsabilités, ponctualité, capacité de travailler en équipe et d’animer des rencontres, compétences relationnelles, voilà autant d’apprentissages qui pourront servir durant la vie entière, selon le FQCCL.

[ Marie Cicchini ]

redaction@lesactualites.ca





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca